Les procédés comiques et humoristiques – théâtre stand up radio télévision

()
Analyse de sketchs comiques
PDF, 140 pages
Lire les analyses de sketchs comiques

 

Les 6 types de procédés comiques

Des genres littéraires antiques aux œuvres modernes à la radio, au théâtre et à la télévision en passant par la farce médiévale, la comédie classique et la commedia dell’arte, il existe des milliers de sketchs, de blagues, d’histoires drôles.

Mais les différents procédés comiques eux-mêmes sont en nombre restreint.

On en compte exactement 6, comme les doigts de la main d’un canard :

  • comique de caractère
  • comique de genre
  • comique conceptuel
  • comique verbal
  • comique gestuel
  • comique de situation

Pour faire rire, les humoristes ont besoin de connaître leur gamme de procédés sur le bout des doigts !

Voici donc, d’après l’étude de 14 humoristes en langue française, quelques exemples des procédés d’écriture comique que vous pouvez utiliser.

Le comique de caractère

Satire et caricature

Satire et caricature sont l’essence du comique de caractère : l’humoriste met en scène le ridicule de la personnalité d’un personnage, en mettant en lumière et en grossissant ses vices et ses défauts.

On trouve des prototypes de comique de caractère chez Molière : des pièces de théâtre comme Le bourgeois gentilhomme, Le malade imaginaire et Les femmes savantes regorgent de personnages satiriques et caricaturaux à souhait – prétentieux, radins, menteurs…

  • Un exemple récent : la nullité pratique et l’ignorance des terroristes du 11 septembre interprétés par Dieudonné

Pour la tenue vestimentaire, Thomas me demandait tout à l’heure… oui numéro 5, jamais de prénom, tais-toi ne parle pas, toi aussi tu m’énerves !
2 slips en coton brodés à votre nom les gars. C’était marqué sur la fiche, enfilés l’un sur l’autre évidemment.
Tu vas pas te balader avec un slip sur la tête, réfléchis un petit peu. Pour protéger tout le matos, la partie génitale, en cas d’explosion. J’vous cache pas qu’il existe un petit risque d’explosion. Là où on a prévu d’atterrir ça va être serré quand même.

Le comique de genre

Parodie

La parodie consiste à utiliser un modèle connu du public – une œuvre, un auteur, une célébrité – à en imiter les caractéristiques, les thèmes, les personnages, les procédés d’écriture etc., et à les appliquer à une nouvelle œuvre ou à un autre personnage, dans l’intention de faire rire en ridiculisant l’un par l’autre.

Les Robins des Bois - Gym Kilos

  • Parodie de la série Bref et de chanson de Sexion d’Assaut chez Les Guignols
  • Parodie de pub de prévention et de pub pour produits de beauté dans Groland
  • Parodie du film Rocky chez Rémi Gaillard

Le comique conceptuel

Ironie et antiphrase

Le comique conceptuel passe souvent par l’ironie, c’est le fait de dire ou laisser entendre des choses qu’on ne pense pas vraiment – et le décalage entre le sens profond et le sens littéral du propos fait sa saveur.

L’antiphrase, forme d’ironie, consiste à affirmer autre chose voire carrément l’exact contraire de ce qu’on croit :

Par exemple affirmer des propos racistes pour mieux les dénoncer, laisser s’exprimer un dragueur nul pour montrer tout ce qu’il ne faut pas faire en séduction, forcer le cynisme pour susciter la tendresse, exhiber la vulgarité pour revendiquer la noblesse…

Souvent verbale, l’ironie peut aussi être une ironie de situation – quand un personnage fait le contraire de ce qu’il voulait.

On parle aussi d’ironie dramatique, voire d’ironie tragique – l’exemple grec, matriciel, est celui de l’histoire d’œdipe : le fait qu’il cherche à échapper à une prophétie qui prédit qu’il tuera son père et assassinera sa mère, le pousse à assassiner son père et épouser sa mère sans le savoir et en croyant avoir bien agi.

C’est le cas :

  • Du Roger de Pérusse qui, voulant se faire aimer de Caroline, s’en fait systématiquement mépriser
  • Du Président Grollande qui, voulant être parfaitement honnête, se fait parfaitement cambrioler

Absurdité

L’absurdité vient du caractère inapproprié, dissonant, impossible, d’un élément dans un contexte.

  • Les contradictions permanentes des personnages de Coluche qui se croient malins

Non ! Je dis que t’as de la veine que je suis pas nerveux.
Oui ! Moi aussi, j’ai de la veine, mais, c’est pas là la question.
Je suis content de ne pas être nerveux, si tu veux !

  • Les hypothèses farfelues du paranoïaque de Bigard qui se voudrait rationnel

En plus, j’habite au cinquième sans ascenseur, j’vais t’dire, j’ai un code à la porte en bas et un interphone. Ha, ha ! Alors, j’vais t’dire, la chauve-souris, elle peut toujours se pointer, tu vois !

  • L’irruption de la fiction et de l’imaginaire dans le réel (escargot géant, astronaute sur un terrain de golf, Super Mario à Montpellier) chez Rémi Gaillard, etc.

Le comique verbal

Basé sur les mots, le comique verbal répète, joue et parodie.

Répétitions

Admettons qu’le gars soit très copain avec une bande de chauve-souris enragées. Il les connaît depuis longtemps, il les a déjà dépannées quand elles étaient dans la merde et tout…
Faut encore qu’elle « pousse » la porte…  C’est grand comme ça, une chauve-souris… Bon, mais, admettons, admettons, elle pousse la porte.

Jeux de mots et calembours

Les Inconnus, Les téléphones :
Ah ben, j’voulais juste savoir si ce soir tu voulais manger japonais, c’est nippon, ni mauvais… (il rit) Ouais elle est bonne hein ?

Accents et tics de prononciation

  • L’accent maghrébin de Rachid et le zozotement d’un dragueur dans Les téléphones des Inconnus

Allô Aziza ?… Bijour Youssef, escuse-moi d’te déranger, est-ce que tu peux me passer ta ptite soeur Aziza steuplaît ?…

  • La gouaille parisienne du raciste lâche dans Le CRS arabe de Coluche
  • Le faux norvégien chez les Robins des bois et leurs façons de parler débiles

Göten prüden !

Le comique gestuel

Comique gestuel

Chutes, tartes à la crème, gifles et coups de bâton, accidents, grimaces et autres expressions du visage, composent le comique gestuel, physique, très primaire, très animal (le comique gestuel résulte souvent d’une soudaine confrontation à la douleur ou à la peur), typique des formes populaires de la comédie.

« Saviez-vous que… le mot télévision… » Il s’interrompt et regarde fixement le stylo bleu qu’il tient à hauteur de ses yeux : « Ohlala il a pas l’air bien mon stylo, il est tout bleu ! » Sur ce le stylo lui gicle une grande quantité d’encre jaunâtre sur le visage et sur son horrible gilet en fourrure brune. Pef : « Oh nan y m’a vomi dessus… »

  • Les fuites catastrophiques de l’humoriste Rémi Gaillard en Super Mario ou en astronaute

Le comique de situation

Coluche comique de situation

Le comique de situation se caractérise par l’incongruité, l’impossibilité d’une situation, par des surprises et rebondissements, ou par des ratés de communication, quiproquos et malentendus

  • La veine de Roger qui explose et son sang qui se déverse dans un gobelet chez Pérusse
  • Le comportement d’une chauve-souris aux capacités très humaines chez Bigard
  • Le combat de boxe entre Rémi-Rocky et un kangourou en peluche
  • La présence de Rémi l’astronaute sur un terrain de golf

Voilà, grâce à ces procédés d’écriture comique, vous avez de quoi écrire de super comédies et faire rire des billions de spectateurs avant de vous pavaner sous les feux de la gloire. Au boulot !

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

Cliquer sur une étoile pour donner votre avis

Moyenne des avis / 5. Nombre d'avis donnés :

Soyez le premier à donner votre avis

Partagez

3 réflexions sur “Les procédés comiques et humoristiques – théâtre stand up radio télévision”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page