Noir Désir – Le vent nous portera – Analyse, signification et explication des paroles

Chanson française
PDF, 176 pages

Story&Drama analyse les paroles de la chanson Le vent nous portera de Noir Désir, balade poétique, politique et amoureuse.

Clip de Noir Désir Le vent nous portera

Paroles de Noir Désir Le vent nous portera

1

Je n’ai pas peur de la route
Faudrait voir, faut qu’on y goûte
Des méandres au creux des reins
Et tout ira bien là
Le vent nous portera

2

Ton message à la Grande Ourse
Et la trajectoire de la course
Un instantané de velours
Même s’il ne sert à rien va
Le vent l’emportera
Tout disparaîtra mais
Le vent nous portera

3

La caresse et la mitraille
Et cette plaie qui nous tiraille
Le palais des autres jours
D’hier et demain
Le vent les portera

4

Génétique en bandoulière
Des chromosomes dans l’atmosphère
Des taxis pour les galaxies
Et mon tapis volant dis ?
Le vent l’emportera
Tout disparaîtra mais
Le vent nous portera

5

Ce parfum de nos années mortes
Ce qui peut frapper à ta porte
Infinité de destins, on en pose un
Et qu’est-ce qu’on en retient?
Le vent l’emportera

6

Pendant que la marée monte
Et que chacun refait ses comptes
J’emmène au creux de mon ombre
Des poussières de toi
Le vent les portera
Tout disparaîtra mais
Le vent nous portera

Analyse de Le vent nous portera

Le vent nous portera se présente comme une chanson fortement structurée. 6 groupes de 4 vers. 3 groupes finissent par l’amorce du refrain, le vers Le vent l’emportera, et 3 autres groupes finissent par le refrain entier. La chanson est donc très régulière, très carrée.

Elle chante une certaine liberté, et musicalement elle sonne indolente, comme un air de guitare joué sur la route en marchant, mais cela cache une grande maîtrise, une grande rigueur.

Chanson narrative, pas narrative ? Oui, on peut dire qu’il s’agit d’une chanson narrative, d’une manière assez originale.

  • Je n’ai pas peur de la route : c’est donc qu’il est au début de la route ou en cours de route. D’office, on part donc en voyage.
  • La Grande Ourse, évocatrice de la voie lactée et repère pour les marins et les voyageurs.
  • La trajectoire de la course, montre bien qu’on est en voyage.
  • Caresse, mitraille, plaie, tiraille : on traverse un pays en guerre ?
  • Génétique, chromosomes : allusion à la lutte anti-OGM ? En bandoulière : comme la musette du promeneur ?
  • Taxis pour les galaxies : allusion à la recherche spatiale ? En tout cas, encore un objet lié au déplacement.
  • Ce parfum de nos années mortes – donc, le passé ? -, ce qui peut frapper à ta porte – donc, la mort ? – et ce qu’on retient d’une vie – ce qui suppose qu’elle soit finie ? – tout cela évoque la fin de la vie, donc du voyage existentiel.
  • Un dernier couplet conclut : pendant que tout continue, j’emmène au creux de mon ombre – donc, dans la mort ? – des poussières de toi – donc, tu es mort(e) ?

On a effectivement un mouvement narratif d’ensemble, qui n’a pas lieu par une série d’actions, mais par une série de thèmes enchaînés et fondus les uns dans les autres.

Lire la suite de l’analyse des paroles dans le PDF Chanson française

PDF, 176 pages
Avez-vous bien aimé cette page ?
[Total: 19 Moyennee: 3.6]