Les 36 situations dramatiques de Georges Polti

()

36 situations dramatiques pour générer la totalité des histoires possibles ?

Georges Polti - Les 36 situations dramatiques
Georges Polti – Les 36 situations dramatiques

En 1895, le français Georges Polti publie un ouvrage, Les 36 situations dramatiques, dans lequel il liste 36 situations dramatiques et leurs variantes, qui d’après lui sont les prototypes de la totalité des histoires humaines, quels que soient leur genre, leur époque, leur culture, leur média, leur forme. Il appuie ses dires par de nombreux exemples.

Il contribue ainsi à fonder la narratologie moderne qui consiste à repérer les structures profondes des œuvres à travers l’infinie variété de leurs apparences (lues par des lecteurs, vues par des spectateurs, entendues par des auditeurs, etc).

Après Georges Polti, le russe Vladimir Propp, s’appuyant sur un corpus de contes européens, reprendra la même démarche de réduction et de catégorisation dans sa Morphologie du conte, dans laquelle il poussera la formalisation jusqu’à définir un petit nombre d’intrigues possibles, et de types de personnages possibles.

Ces deux expériences – Polti et Propp – inspireront les chercheurs structuralistes qui aboutiront à une catégorisation plus essentielle des types d’intrigues et des types de personnages.

Peut-on vraiment réduire l’ensemble des récits à 36 structures narratives de base ?

Scientifiquement, c’est discutable et discuté. Mais artistiquement, c’est inspirant et pour nous autres auteur-e-s, c’est tout ce qui compte.

Voyons donc de quoi sont faites ces 36 situations dramatiques !

Les 36 situations dramatiques de Georges Polti

Pour chacune des 36 situations dramatiques, nous mentionnons d’abord les rôles caractéristiques de la situation, puis son contenu narratif.

1. Implorer

un persécuteur
un suppliant
une autorité

Le suppliant fait appel à l’autorité pour être délivré du persécuteur.

L’autorité peut être une personne distincte ou simplement un attribut du persécuteur, par ex. une arme dans leur main. Le suppliant peut également être deux personnes, le persécuté et l’intercesseur.

2. Sauver

une victime
un persécuteur
un sauveur

La victime est en danger à cause du persécuteur, mais le sauveur sauve la victime.

3. Venger un crime

un criminel
un vengeur

Le criminel commet un crime impuni, alors le vengeur rétablit la justice en punissant le criminel.

4. Venger un proche

Un coupable
un vengeur
une victime, proche des deux.

Le coupable et le vengeur sont en conflit pour avoir commis une faute envers la victime, qui est liée aux deux.

C’est le thème d’une des intrigues dont Michael est le Héros dans Le Parrain : Michael doit venger son père que la mafia a essayé d’assassiner.

5. Être traqué

Un châtiment
un fugitif

Le fugitif fuit la punition pour un conflit mal compris.

6. Catastrophe

une puissance vaincue
un ennemi victorieux ou un messager

La puissance vaincue perd sa place après avoir été vaincue par l’ennemi victorieux ou avoir été informée d’une telle défaite par le messager.

7. Devenir la proie de la cruauté / du malheur

un malheureux
un maître ou un malheur

Le malheureux souffre à cause du malheur ou du maître.

8. Révolte

Une autorité tyrannique
un révolté

Le révolté se révolte contre l’autorité tyrannique.

9. Entreprise audacieuse

un leader audacieux
un objet désirable
un adversaire

Le leader audacieux conquiert l’objet désirable en maîtrisant l’adversaire.

10. Enlèvement

un ravisseur
un personnage enlevé
un gardien

Le ravisseur enlève quelqu’un qui était sous la garde du gardien.

11. Résoudre une énigme

Une énigme
un interrogateur
un chercheur

L’interrogateur pose une énigme au chercheur et lui donne une meilleure capacité à atteindre les objectifs du chercheur.

12. Obtention

un avocat
un adversaire qui refuse
un arbitre

L’avocat réclame un objet en la possession de l’adversaire, et ils se battent pour l’avoir ou le garder.
Ou, un arbitre décide qui obtient l’objet désiré par les parties opposées.

13. Inimitié des parents

un parent malveillant
un parent détesté ou réciproquement haineux

Le parent malveillant et le parent détesté ou un deuxième parent malveillant se disputent et se haïssent.

14. Rivalité des parents

le parent préféré
le parent rejeté
l’objet de la rivalité

L’objet de la rivalité choisit le parent référé plutôt que le parent rejeté.

15. Adultère meurtrier

deux personnages adultères
un conjoint trahi

Deux personnages adultères conspirent pour tuer le conjoint trahi.

16. Folie

Un personnage fou
une victime

Le personnage devient fou et fait du tort à la victime ou commet un ou plusieurs crimes.

17. Imprudence fatale

l’imprudent
une victime ou un objet perdu

L’imprudent, par négligence ou ignorance, perd l’objet perdu ou fait du tort à la victime.

18. Crime d’amour involontaire

un amant
un bien-aimé
un révélateur

L’amant et l’aimé ont brisé sans le savoir le tabou de l’inceste à travers leur relation amoureuse, et le révélateur leur révèle cela.

19. Meurtre de parent non reconnu

le meurtrier
une victime non reconnue

Un personnage tue un proche sans savoir qu’il en est proche.

20. Sacrifice de soi pour un idéal

un héros
un idéal
un créancier ou une personne / chose sacrifiée

Le héros sacrifie la personne ou la chose pour son idéal, qui est ensuite pris par le Créancier.

21. Sacrifice de soi pour la famille

un héros
un parent
un créancier ou une personne / chose sacrifiée

Le héros sacrifie une personne ou une chose pour son parent, qui est ensuite prise par le créancier.

22. Tout sacrifier par passion

un amant
un objet de passion fatale
la personne / chose sacrifiée

Un amant sacrifie une personne ou une chose pour l’objet de sa passion, qui est alors perdue à jamais.

23. Devoir sacrifier un être cher

un héros
Un être cher
un idéal supérieur

Le héros sacrifie l’être cher pour un idéal supérieur.

24. Rivalité entre supérieur et inférieur

un rival supérieur
un rival inférieur
l’objet de la rivalité

Un rival supérieur affronte un rival inférieur pour remporter l’objet de la rivalité.

25. Adultère

deux personnages adultères
un conjoint trompé

Deux adultères conspirent contre le conjoint trompé.

26. Crime d’amour

Deux personnages amoureux

Un amoureux commet un crime par amour

27. Déshonneur d’un être cher

un découvreur
le coupable

Le découvreur découvre l’acte répréhensible commis par le coupable.

28. Amour contrarié

deux amants
un obstacle

Deux amants font face à un obstacle ensemble (la famille, la société, la maladie…)

29. Aimer l’ennemi

un amant
l’ennemi bien-aimé
le haineux

Un personnage se met à aimer son ennemi alors que son allié haineux hait cet ennemi.

30. Ambition

une personne ambitieuse
une chose convoitée
un adversaire

La personne ambitieuse est prête à tout pour conquérir la chose convoitée, et est combattue par l’adversaire.

31. Conflit avec un dieu

un humain
Dieu, un dieu ou une autre puissance surnaturelle

L’humain entre en conflit avec Dieu ou un dieu pour assouvir son ambition.

32. Jalousie erronée

un Jaloux
un objet dont il est jaloux
un complice supposé
une cause ou un auteur de l’erreur

Le jaloux, victime de la cause ou de l’auteur de l’erreur, devient jaloux de l’objet et entre en conflit avec le complice supposé.

33. Jugement erroné / Erreur judiciaire

une erreur
une victime de l’erreur
une cause ou un auteur de l’erreur
le coupable

Un personnage est victime d’une erreur de jugement (faite par la cause ou l’auteur de cette erreur) et est injustement accusé et / ou condamné, à la place du coupable.

C’est le cas dans le beau film Au nom du père

34. Remords

un coupable
une victime ou le péché
un interrogateur

Le coupable fait du tort à la victime ou commet une faute ou un crime puis a des remords, et est en désaccord avec un interrogateur qui cherche à comprendre la situation.

35. Retrouvailles

Deux personnages qui se sont perdu de vue

Un personnage cherche et retrouve un autre personnage après une longue séparation.

36. Deuil / perte de l’être aimé

un personnage vivant
un personnage mort

Le personnage vivant doit faire le deuil du mort.
Ou, le vivant voit un autre personnage assassiner un personnage qu’il aime.

Que faire avec les 36 situations dramatiques ?

Réponse la plus élémentaire : bâtir une histoire dessus. Donc on prend une des structures narratives de Georges Polti et on l’étoffe jusqu’à en faire la ligne directrice d’une histoire avec un personnage principal, un narrateur, une situation initiale, un incident déclencheur, un développement et un dénouement dramatique.

Réponse plus complexe : on prend plusieurs de ces structures, et on les combine pour en faire une intrigue compliquée.

Et enfin, réponse la plus complexe de toutes : on prend une poignée de ces structures, on en fait des intrigues dans lesquelles on implique divers personnages, dont certains ne seront impliqués que dans une structure narrative tandis que d’autres le seront dans plusieurs, et on fait un montage complexe de ces intrigues pour aboutir à une histoire compliquée à souhait.

Pensez à la série Prison Break, par exemple : au départ, Michael, bien qu’innocent, se fait sciemment arrêter pour être incarcéré. On découvre ensuite qu’il agit en fait pour faire évader son frère, incarcéré pour un crime qu’il n’a pas commis. On reconnait les situations dramatiques 2/ sauver, 21/ sacrifice de soi pour la famille, et 33/ erreur judiciaire. Tout cela, dès le premier épisode. La suite de la série mobilisera de nombreuses autres situations dramatiques – des énigmes, des vengeances, des sacrifices, des ambitions, des jalousies…

Pour les auteurs, les 36 situations dramatiques restent une source importante d’inspiration.

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

Cliquer sur une étoile pour donner votre avis

Moyenne des avis / 5. Nombre d'avis donnés :

Soyez le premier à donner votre avis

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page