Accueil » Blog » Analyses d'histoires » Paroles de chansons françaises » Françoise Hardy / Natacha Atlas Mon amie la rose – analyse, explication et signification des paroles

Françoise Hardy / Natacha Atlas Mon amie la rose – analyse, explication et signification des paroles

Chanson française
PDF, 176 pages

Mon amie la rose – analyse, explication et signification des paroles

Écrite par Cécile Caulier et chantée par Françoise Hardy en 1964 puis reprise en 1999 par Natacha Atlas, Mon amie la rose a connu un grand succès à chaque sortie.

Dès le titre, on comprend qu’il s’agit d’une chanson romantique et poétique, qui a la beauté d’âme de prétendre voir en une fleur une véritable personne avec qui on pourrait se lier d’amitié.

Clip de Mon amie la rose version Natacha Atlas

Paroles de Mon amie la rose

1

On est bien peu de chose
Et mon amie la rose
Me l’a dit ce matin
A l’aurore je suis née
Baptisée de rosée
Je me suis épanouie
Heureuse et amoureuse
Au rayon du soleil
Me suis fermée la nuit
Me suis réveillée vieille
Pourtant j’étais très belle
Oui j’étais la plus belle
Des fleurs de ton jardin

2

On est bien peu de chose
Et mon amie la rose
Me l’a dit ce matin
Vois le dieu qui m’a faite
M’a fait courber la tête
Et je sens que je tombe
Et je sens que je tombe
Mon cœur est presque nu
J’ai le pied dans la tombe
Déjà je ne suis plus
Tu m’admirais que hier
et je serai poussière
Pour toujours demain

3

On est bien peu de chose
Et mon amie la rose
Est morte ce matin
La lune cette nuit
A veillé mon amie
Moi en rêve j’ai vu
Éblouissante et nue
Son âme qui dansait
Bien au-delà des nues
Et qui me souriait.
Croit celui qui peut croire
Moi j’ai besoin d’espoir
Sinon je ne suis rien

4

On est bien peu de chose
Et mon amie la rose
Me l’a dit ce matin
Vois le dieu qui m’a faite
M’a fait courber la tête
Et je sens que je tombe
Et je sens que je tombe
Mon cœur est presque nu
J’ai le pied dans la tombe
Déjà je ne suis plus
Tu m’admirais que hier
Et je serais poussière
Pour toujours demain

Analyse

1

On est bien peu de chose

Ce premier vers contraste d’entrée avec la jolie image du titre par son pessimisme et son côté proverbial, neutre, dépersonnalisé – « on ».

Et mon amie la rose
Me l’a dit ce matin

Ceci au contraire confirme le titre. Il y a donc une première situation où quelqu’un, la chanteuse, héroïne et narratrice, raconte qu’elle a parlé avec la rose. En poésie, les métaphores qui associent les femmes à des fleurs sont anciennes, un grand classique. Par contre, le thème de la femme-rose est ici scénarisé et mis en histoire, non pas présenté comme une simple comparaison (cf la théorie narrative).

A l’aurore je suis née
Baptisée de rosée

Structure : le thème de la naissance pose une situation initiale et un déclencheur : Acte I.

Qui dit je, ici ? La rose ou la chanteuse ? Les deux se confondent agréablement. Ce qui confirme que l’héroïne est proche des roses.

Je me suis épanouie
Heureuse et amoureuse
Au rayon du soleil

Acte II. Un développement linéaire en 3 étapes très positives : épanouie, heureuse, amoureuse, dans une intensité crescendo dont la mention du soleil représente symboliquement le point culminant.

Notez comment les adjectifs s’appliquent aussi bien à une femme qu’à une rose, entretenant l’ambiguïté.

Me suis fermée la nuit
Me suis réveillée vieille

Decrescendo en sens inverse : fermée, nuit, vieille, la situation se dégrade d’un coup tandis qu’on revient au point de départ du cycle : le réveil de cette femme ou rose. Ainsi on a dynamisé 5 vers et fait un effet dramatique sur plusieurs mesures.

Lire la suite de l’analyse des paroles dans le PDF Chanson française

Analyse chanson française
PDF, 176 pages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *