Comment créer des personnages secondaires

()

Le cœur d’une grande histoire est constitué d’un ensemble de personnages fascinants : les personnages principaux bien sûr, mais aussi les personnages secondaires.

Il peut s’agir d’acolytes, de meilleurs amis, de partenaires amoureux ou d’antagonistes. Tous vous aident à construire et à mettre en relief votre personnage principal.

Un bon mélange de ces personnages permet à vos lecteurs d’approfondir leurs connaissances au fur et à mesure qu’ils lisent.

Dans cet article, je vais vous montrer comment créer des personnages de soutien forts pour approfondir votre histoire.

Qui sont vos personnages secondaires ?

À côté des personnages principaux, les personnages secondaires jouent un rôle essentiel, et il vous appartient de les associer à votre personnage principal.

L’intrigue ne se concentrera pas sur leur histoire. Mais ils aident à développer le personnage principal, créent un conflit ou définissent davantage l’intrigue. Ils font aussi évoluer le pronostic dramatique, en faisant changer l’équilibre des forces – quand un personnage mineur s’allie au Héros ou à l’Antagoniste, ou au contraire le trahit.

Les personnages secondaires interagissent souvent avec votre personnage principal tout au long de l’histoire. Vous pouvez relier ces deux personnages par des dialogues, des souvenirs communs, ou de brèves rencontres.

Parfois, ils apportent au Héros ou à l’Antagoniste une aide matérielle, ou morale ; parfois, ils aident à combattre le camp opposé et il leur arrive même de se sacrifier pour sauver leur allié.

Les lecteurs doivent pouvoir s’identifier à vos personnages secondaires qui, même si vous ne leur donnez pas autant de profondeur que les personnages principaux, doivent néanmoins rester suffisamment complexes pour être crédibles.

Comment écrire un personnage secondaire ?

Il peut être difficile d’écrire un personnage secondaire lorsque l’accent est mis sur votre personnage principal. Vos personnages secondaires jouent un rôle déterminant dans la réussite ou l’échec de l’intrigue.

C’est pourquoi vous devrez mettre en avant autant de détails et leur donner une histoire et une vie qui leur sont propres.

Pour développer vos personnages secondaires, voici quelques conseils à prendre en compte :

Donnez-leur une histoire

Un personnage secondaire devra avoir une vie propre. Cela inclut sa propre personnalité, ses complexités et une description son identité.

Les personnages secondaires doivent varier entre eux – et ils représentent une bonne occasion de faire un portrait complet du monde social dans laquelle se déroule votre histoire.

Par exemple, dans une histoire de guerre : chaque soldat a ses valeurs, sa relation personnelle au fait de donner la mort et de risquer sa vie, chacun a une forme différente de courage ou de lâcheté, une manière différente de réagir à la peur, à la violence, à l’autorité…

Ou encore, dans une histoire de tribunal, de procès, de justice : chaque juge, chaque avocat, chaque témoin, a son propre niveau d’expertise juridique, d’engagement, de sincérité, d’expérience, de notoriété… Chacun a sa propre manière de parler, de se tenir, de penser, de ressentir.

Cependant, ne vous attardez pas trop sur les détails. Si vous creusez trop profondément les détails, vos lecteurs s’éloigneront de l’intrigue principale.

Donnez-leur de l’autonomie

Il est essentiel que les personnages secondaires soient autonomes. Ces personnages ne sont pas prompts à dire « oui » au personnage principal. Ils ont leurs propres buts, leurs centres d’intérêts, leurs besoins, leurs urgences, les priorités.

Personne ne veut voir un second rôle vivre dans l’ombre de son protagoniste. Cela ne fait qu’aplatir l’intrigue s’ils sont toujours d’accord avec le premier rôle.

Les personnages secondaires doivent percevoir l’histoire intérieure d’un autre point de vue. Qu’ils soient un acolyte ou un meilleur ami, ils peuvent prendre des décisions indépendantes.

Ces désaccords entre alliés ajoutent de la tension dramatique au cœur de chaque camp.

Leur but est de faire ressortir le meilleur du protagoniste et de l’antagoniste, qu’il soit bon ou mauvais. Ils peuvent provoquer des conflits ou révéler des détails qui aideront à remettre en question le personnage principal.

Par exemple, dans Le petit prince, au début de son voyage l’enfant visite une série d’astéroïdes sur lesquels vivent des personnages secondaires, qu’on ne voit que pendant quelques pages : le businessman, le roi, l’alcoolique etc. Leur diversité sert à faire un panorama des vices moraux des adultes : l’avarice, l’orgueil, l’intempérance etc.

Donnez-leur une identité distincte

Les personnages secondaires n’apparaissent pas aussi souvent dans l’histoire, c’est pourquoi ils doivent être mémorables. Vous pouvez avoir un cadre simple pour leur identité.

Vous pouvez approfondir leur apparence physique, leurs passe-temps et leurs objectifs. Vous pouvez même les relier à un certain objet ou à un certain endroit.

Vous pouvez également aller un peu plus loin en décrivant leurs espoirs et leurs craintes. Lorsque vous exploitez les aspects émotionnels, votre lecteur peut se connecter à eux à un niveau personnel.

Limitez le nombre des personnages secondaires

Le processus de création de personnages secondaires peut être amusant. Lorsque vous avez plein d’idées, il est possible d’en ajouter quelques-unes pour approfondir l’intrigue.

Néanmoins, n’oubliez pas votre lecteur. Lorsque vous introduisez une nouvelle personne dans l’intrigue, une nouvelle histoire se développe également.

Dans ce cas, vos lecteurs auront du mal à assimiler les nouvelles informations.  Cela peut être frustrant car soit nous perdons la trace de qui sont ces personnages, soit nous nous perdons dans l’intrigue.

Une histoire riche comme Le Parrain fourmille de personnages secondaires : la sœur et le petit frère de Michael, les divers hommes de main, etc. Même la belle Apollonia que Michael épouse en Sicile, n’est qu’un personnage secondaire qui ne participe à aucune intrigue majeure.

Utilisez les personnages secondaires pour développer le protagoniste

Les personnages secondaires répondent à un objectif, qui est de développer les personnages principaux.

Ces personnages secondaires peuvent soit soutenir le protagoniste, soit susciter un conflit contre lui.

Parmi tous les personnages, ce sont les personnages secondaires qui rendent l’intrigue passionnante. S’il n’y a pas de personnage convaincant pour défier le protagoniste, votre histoire devient plate.

Les personnages secondaires sont un moyen pour vous d’apporter des surprises dans l’intrigue. Des secrets que même le protagoniste ne connait pas.

Dans la série Friends, chacun des personnages récurrents devient personnage principal ou secondaire dans les centaines d’intrigues. Par exemple, Monica est personnage principal d’une intrigue amoureuse où Ross est Antagoniste, et Joey joue le rôle de personnage secondaire en aidant Monica.

Les 4 types de personnages secondaires

Il existe plusieurs façons de développer un caractère secondaire fort. Vous devez notamment savoir quel type de rôle vous voulez leur faire jouer dans l’intrigue.

Personnages dynamiques

D’après son nom, dynamique signifie que le personnage change tout au long de l’intrigue. Ce type de personnage convient à votre rôle principal.

Les protagonistes ne restent pas les mêmes du début à la fin. Ils sont classés comme dynamiques en raison de leurs actions et de leur comportement qui changent au fil du temps.

Ce sont vos personnages secondaires qui sont à l’origine de ces influences. Lorsqu’un personnage secondaire est trop dynamique, cela peut entraîner des complications dans l’intrigue.

Personnages statiques

Cela signifie que votre personnage aura un rôle important du début à la fin. Statique signifie que leurs traits de personnalité restent les mêmes dans l’intrigue.

Dans toutes les situations, votre public saura comment ce personnage influence votre protagoniste. On attend d’eux qu’ils offrent le même soutien et les mêmes traits, quelle que soit la situation dans laquelle se trouve le personnage principal.

Parce qu’ils restent les mêmes, les lecteurs les apprécient également tout au long du parcours. Il n’y a rien de trop frappant dans les personnages statiques.

Mais ces personnages sont les plus aimables et les plus attachants. Ils sont souvent de nature moyenne, comme nous, les lecteurs.

Les personnages ronds

Ce type de personnage secondaire apparaît comme conflictuel. Ils ont pris les décisions du protagoniste parce qu’ils sont eux-mêmes des personnages incertains.

Ce type de personnage secondaire valorise le protagoniste et grandit à ses côtés. De ce fait, ils peuvent également causer quelques désagréments au personnage principal.

Les protagonistes peuvent apprendre à faire preuve de patience envers ces personnages. Ils peuvent susciter des conflits entre eux. En fin de compte, les personnages ronds sont des défis pour les protagonistes.

Une raison valable de les avoir est qu’ils aident à révéler les vraies couleurs de votre protagoniste.

Personnages plats

On les confond souvent avec des personnages statiques parce qu’ils partagent un trait similaire. Les deux types de personnages secondaires restent les mêmes tout au long de l’intrigue.

Plat signifie qu’ils ont un trait immuable, selon la définition des personnages secondaires. Ils sont liés à un seul trait et reconnus par celui-ci pour toute l’intrigue.

C’est souvent le cas des mentors (un concept d’abord défini par le théoricien du récit Vladimir Propp) : leur rôle majeur consiste à donner au Héros son but ; parfois, ils donnent aussi une motivation, une raison d’agir ; et parfois aussi ils donnent des moyens d’agir : une clé, une carte, un véhicule, un code… Ce rôle étant assumé, ils n’ont pas besoin d’avoir une psychologie profonde ni une longue histoire antérieure.

Est-il important d’avoir des personnages tertiaires ?

Les personnages tertiaires jouent un rôle mineur dans l’histoire.

Vous pouvez trouver beaucoup de ces personnages dans le monde intérieur de l’histoire. Ils aident seulement à remplir le monde mais ne sont pas liés à l’intrigue principale.

Lorsqu’ils apparaissent dans une scène, ils n’ont souvent qu’une seule fonction par rapport à l’intrigue. Malgré leur rôle mineur, aucun scénariste ne doit nier l’importance de ces personnages, qui ajoutent de la couleur, de la vraisemblance, du réalisme.

Quand votre Héros se rend à un rendez-vous dans un café, il y a forcément des gens tout autour : ce sont des personnages tertiaires, qui ne jouent pas de rôle important dans l’intrigue, mais qui ne peuvent pas ne pas exister.

Par exemple dans le clip de Thriller, quand le Héros est au cinéma, il y a forcément des personnages tertiaires : les spectateurs.

Dans le clip de Thriller, les spectateurs sont des personnages tertiaires.

Conclusion

Créer un personnage secondaire peut être passionnant lorsque vous écrivez une histoire. Ils aident à approfondir votre intrigue, à faire vivre un monde vraisemblable, à faire évoluer les rapports de force, à enrichir l’histoire sur le plan thématique.

J’espère que ce guide vous a donné une meilleure idée de la façon dont vous pouvez créer votre propre personnage secondaire.

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

Cliquer sur une étoile pour donner votre avis

Moyenne des avis / 5. Nombre d'avis donnés :

Soyez le premier à donner votre avis

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page