Mickey 3D – Respire – Analyse des paroles

Chanson française
PDF, 176 pages

Story&Drama analyse les paroles de la chanson Respire de Mickey 3D, où le chanteur adulte raconte à un enfant comment l’histoire de l’humanité a abouti à la catastrophe écologique actuelle.

Clip de Respire

Paroles de Respire

Couplet 1

Approche-toi petit, écoute-moi gamin
Je vais te raconter l’histoire de l’être humain
Au début y’avait rien, au début c’était bien
La nature avancait y’avait pas de chemin
Puis l’homme a débarqué avec ses gros souliers
Des coups de pieds dans la gueule pour se faire respecter
Des routes à sens unique il s’est mis à tracer
Les flèches dans la plaine se sont multipliées
Et tous les éléments se sont vus maitriser
En deux temps trois mouvemenst l’histoire était pliée
C’est pas demain la veille qu’on fera marche arrière
On a même commencé à polluer le désert

Refrain

Il faut que tu respires
Et ça c’est rien de le dire
Tu vas pas mourir de rire
Et c’est pas rien de le dire

Couplet 2

D’ici quelques années on aura bouffé la feuille
Et tes petits-enfants ils n’auront plus qu’un oeil
En plein milieu du front, ils te demanderont
Pourquoi toi t’en as deux ? tu passeras pour un con
Ils te diront comment t’a pu laisser faire ca
T’auras beau te défendre, leur expliquer tout bas
C’est pas ma faute a moi, c’est la faute aux anciens
Mais y’aura plus personne pour te laver les mains
Tu leur raconteras l’époque où tu pouvais
Manger des fruits dans l’herbe, allongé dans les prés
Y’avait des animaux partout dans la forêt
Au début du printemps les oiseaux revenaient

Refrain

Il faut que tu respires
Et ça c’est rien de le dire
Tu vas pas mourir de rire
Et c’est pas rien de le dire
Il faut que tu respires
C’est demain que t’attend le pire
Tu vas pas mourir de rire
Et c’est pas rien de le dire

Couplet 3

Le pire dans cette histoire, c’est qu’on est des esclaves
Quelque part assassins, ici bien incapables
De regarder les arbres sans se sentir coupables
A moitié défroqués, 100% misérables
Alors voila petit l’histoire de l’être humain
C’est pas joli-joli et j’connais pas la fin
T’es pas né dans un chou mais plutôt dans un trou
Qu’on rempli tout les jours comme une fosse à purin

Refrain

Il faut que tu respires
Et ça c’est rien de le dire
Tu vas pas mourir de rire
Et c’est pas rien de le dire
Il faut que tu respires
C’est demain que t’attend le pire
Tu vas pas mourir de rire
Et c’est pas rien de le dire
Il faut que tu respires
Il faut que tu respires
Il faut que tu respires
Il faut que tu respires

Analyse et interprétation

3 couplets de 12 vers de 12 syllabes chacune, voilà une chanson d’allure très classique.

1

Approche-toi petit, écoute-moi gamin,

Cette chanson aussi commence par une adresse directe à son destinataire.

Je vais te raconter l’histoire de l’être humain

Le projet sonne très explicite. C’est donc l’Acte I de cette première intrigue, dont le Héros est le chanteur, dont le but est de raconter l’histoire de l’humanité à l’enfant.

Par conséquent on a donc deux histoires en une : l’histoire du chanteur qui raconte – qui vient de commencer, et le contenu de l’histoire qu’il raconte – qui va commencer.

Une telle structure avec une intrigue incluse dans une autre se rencontre rarement. C’est la première fois que nous en trouvons une dans notre corpus.

Au début y avait rien au début c’était bien

Acte I et exposition de cette deuxième intrigue : les origines de l’univers.

La nature avançait y avait pas de chemin
Puis l’homme a débarqué avec ses gros souliers

Déclencheur. L’homme devient donc le Héros de cette intrigue.

Des coups d’pieds dans la gueule pour se faire respecter
Des routes à sens unique il s’est mis à tracer
Les flèches dans la plaine se sont multipliées

Acte II, le développement détaillé des conséquences de la prise de pouvoir de l’homme sur la nature. Cela clarifie la structure des personnages. Héros : l’homme. Antagoniste : la nature.

Et tous les éléments se sont vus maîtrisés
En 2 temps 3 mouvements l’histoire était pliée

Très bref Acte III, crise et réponse à la question dramatique : oui, l’homme a triomphé contre la nature.

C’est pas demain la veille qu’on fera marche arrière
On a même commencé à polluer le désert

Cela arrive dans le désordre, mais ce vers sonne comme un climax.

Refrain

Il faut que tu respires, et ça c’est rien de le dire
Tu vas pas mourir de rire, et c’est pas rien de le dire

Ce refrain tire la conclusion de l’intrigue incluse, tout en nous faisant remonter au niveau de l’intrigue dont le chanteur est le Héros qui parle à un gamin.

Lire la suite de l’analyse des paroles dans le PDF Chanson française

PDF, 176 pages
Avez-vous bien aimé cette page ?
[Total: 7 Moyennee: 3]