Jacques Brel Mathilde – Analyse des paroles

Chanson française
PDF, 176 pages

Story&Drama analyse les paroles de la chanson Mathilde, écrite et interprétée par Jacques Brel, et dans laquelle un amant exprime sa folle allegresse de voir revenir la femme qu’il aime.

Clip

Paroles

1

Ma mère voici le temps venu
D’aller prier pour mon salut
Mathilde est revenue

Bougnat tu peux garder ton vin
Ce soir je boirai mon chagrin
Mathilde est revenue

Toi la servante toi la Maria
Vaudrait peut-être mieux changer nos draps
Mathilde est revenue

Mes amis ne me laissez pas
Ce soir je repars au combat
Maudite Mathilde puisque te v’là

2

Mon cœur mon cœur ne t’emballe pas
Fais comme si tu ne savais pas
Que la Mathilde est revenue

Mon cœur arrête de répéter
Qu’elle est plus belle qu’avant l’été
La Mathilde qui est revenue

Mon cœur arrête de bringuebaler
Souviens-toi qu’elle t’a déchiré
La Mathilde qui est revenue

Mes amis ne me laissez pas
Dites-moi dites-moi qu’il ne faut pas
Maudite Mathilde puisque te v’là

3

Et vous mes mains restez tranquilles
C’est un chien qui nous revient de la ville
Mathilde est revenue

Et vous mes mains ne frappez pas
Tout ça ne vous regarde pas
Mathilde est revenue

Et vous mes mains ne tremblez plus
Souvenez-vous quand je vous pleurais dessus
Mathilde est revenue

Vous mes mains ne vous ouvrez pas
Vous mes bras ne vous tendez pas
Sacrée Mathilde puisque te v’là

4

Ma mère arrête tes prières
Ton Jacques retourne en enfer
Mathilde m’est revenue

Bougnat apporte-nous du vin
Celui des noces et des festins
Mathilde m’est revenue

Toi la servante toi la Maria
Va tendre mon grand lit de draps
Mathilde m’est revenue

Amis ne comptez plus sur moi
Je crache au ciel encore une fois
Ma belle Mathilde puisque te v’là !! te v’là !!!

Analyse

La structure de ces paroles saute aux yeux : 4 couplets faits de 4 groupes de 3 vers chacun. Sur 48 vers, 12 sont le même : Mathilde est revenue, entre autres répétitions.

1

Cette fois le texte prend très vite l’allure d’une véritable intrigue.

Strophe 1, vers 3, voici le déclencheur : Mathilde est revenue.

Le premier vers, Ma mère…, en mettant en scène un je, nous a présenté le narrateur, qui apparaît vraiment au vers 5 : ce soir je boirai mon chagrin et se définit donc comme un des personnages de l’histoire.

On commence à comprendre la situation de base : c’est un homme ému à l’idée de revoir une femme qu’il a aimée et qui est partie.

A la manière dont le Héros organise l’accueil de Mathilde, on déduit son but immédiat : bien l’accueillir, et un but plus profond : revivre avec elle.

La conclusion de ce couplet 1 énonce clairement les enjeux dramatiques tout en nous ramenant au constat qui a servi de déclencheur : Mathilde est revenue, je repars au combat, Mathilde te v’là.

En fait, ce déclencheur en forme d’exclamation Mathilde est revenue ! va résonner comme un écho 12 fois en tout, et le constat d’imminence Mathilde puisque te v’là sera lui répété à la fin de chaque couplet. Un curieux constat donc puisqu’il ne se réalise jamais mais se réactualise toujours juste avant le moment attendu. La voilà, elle n’en finit jamais de revenir, de réapparaître, sans jamais être là – comme une hallucination, un rêve, un fantasme.

2

Le couplet 2 développe la situation : informé, le Héros considère Mathilde comme une menace pour son équilibre émotionnel.

Il devient l’Antagoniste de son propre but. Il voudrait d’abord ne pas savoir qu’elle arrive, puis il voudrait ne plus ressentir ni amour ni désir envers elle, puis il s’invite souviens-toi qu’elle t’a déchiré. Cette mention, qui reste vague, a la particularité de tracer un nouveau point dans une seconde intrigue : leur histoire antérieure. Ces retrouvailles, en effet, impliquent une histoire d’amour qu’on ne nous raconte pas mais qu’on nous laisse entrevoir par quelques rares touches. Mine de rien, cette histoire antérieure cachée – et qui n’aura pas nécessité beaucoup de travail à l’auteur – contribue énormément à la force émotionnelle de la chanson.

La situation de base se présente donc clairement. Il est question de deux amants qui ne se sont pas vus depuis longtemps, et de cela on sait :

  • qu’on ne sait pas du tout ce qu’en pense Mathilde ni qui elle est : personnage-clé, elle reste pourtant intégralement hors-champ et sans voix subjective
  • qu’on sait ce qu’en pense l’amant de Mathilde : très fébrile et ambivalent, il est trop amoureux d’elle
  • que nous ne sommes pas impliqués dans leur histoire, mais que pourtant lui, l’amant, nous met au courant de ce qui se passe maintenant entre eux, qui fait référence à ce qui s’est passé avant, et qu’eux connaissent, alors que nous l’ignorons totalement.

Nous sommes donc dans une pseudo-relation où le Héros nous informe depuis son point de vue subjectif, mais d’une manière si partielle et lacunaire que leur véritable histoire reste une énigme même à la fin de la chanson.

Lire la suite de l’analyse des paroles dans le PDF Chanson française

PDF, 176 pages
Avez-vous bien aimé cette page ?
[Total: 9 Moyennee: 2.4]