Eazy-E – Real Muthaphuckkin G’s

Eazy-E – Real Muthaphuckkin G’s – Traduction et explication des paroles

Chanson Gangsta-rap
PDF, 135 pages

Real Muthaphuckkin G’s – Paroles et traduction

Intro

Compton, Compton, Compton

Ahh, real muthaphuckkin G’s

Ah, les vrais fils de pute de G’s (gangsters)

Ahh, real muthaphuckkin G’s

Ahh, real muthaphuckkin G’s

Ahh, real muthaphuckkin G’s

 

Couplet 1 – Eazy-E

Hey yo, Doctor, here’s another proper track

Hé ouais, Docteur, encore une autre piste

And it’s phat, watch the sniper, time to pay the piper

Et c’est de la bombe, fais gaffe au sniper, il temps de payer le flûtiste

And let that real shit provoke

Et laisse cette vraie merde faire sa provoc’

See, you’s a wannabe ‘loc, and you’ll get smoked, and I hope

Tu vois t’es qu’un chef de gang en toc, et tu t’f’ras fumer, et j’espère

That your fans understand when you talk about sprayin’ me

Que tes fans comprennent quand tu parles de me mitrailler

The same records that you makin’ is payin’ me

Les disques que tu fais c’est ça qui me paie

Motherfuck Dre! Motherfuck Snoop! Motherfuck Death Row!

Dre fils de pute ! Snoop fils de pute ! Death Row fils de pute !

Yo, and here comes my left blow

Ouais, et tiens voilà mon gauche

’Cause I’m the E-A-Z-Y-E and this is the season

Passke je suis E-A-Z-Y-E et c’est la saison

To let the real motherfuckin’ G’s in

Où on laisse entrer les vrais fils de pute de G’s

You’re like a kid, you found a pup, and now you’re dapper

T’es comme un gosse, t’as trouvé un chiot et du coup t’es pimpant

But tell me, where the fuck you found an anorexic rapper?

Mais dis-moi, ça se trouve où un rappeur anorexique ?

Talkin’ ‘bout who you gon’ squabble with and who you shoot

En parlant de qui tu vas aller embrouiller et qui tu vas buter

You’re only sixty pounds when you’re wet and wearin’ boots

Tu fais que 30 kilos tout mouillé et en bottes

(Damn, E, they tried to fade you on Dre Day)

La vache, E ils ont essayé de te niquer sur Dre Day

But Dre Day only meant Eazy’s payday

Mais Dre Day voulait seulement dire le jour de paie d’Eazy

All of a sudden Dr. Dre is the G Thang

Tout soudain Dr Dre est devenu le truc G

But on his old album cover he was a she-thang

Mais sur sa couv d’album on dirait plutôt une tapette

So, nigga please, nigga please

Alors négro steupl, négro steupl

Don’t step to these muthaphuckkin’ real G’s

Fais pas chier ces vrais fils de pute de G’s

 

Refrain

Stop him in his tracks, show him that I am Ruthless

Arrête-le tout net, montre-lui que je suis impitoyable

Yo, Dre! (What’s up?)

Ouais Dre ! (Qu’est-ce qu’y’a ?)

Boy, you should’ve known by now

Petit, tu dois déjà être au courant

 

Couplet 2 – Dresta

Every day it’s a new rapper claimin’ to be dapper than the Dresta

Tous les jours y’a un nouveau rappeur qui se croit plus élégant que le Dresta

Softer than a bitch but portray the role of gangsta

Plus doux qu’une salope il se portraitise en gansta

Ain’t broke a law in your life

T’as jamais enfreint une loi dans ta vie

Yet every time you rap you yap about the guns and knife

Pourtant chaque fois que tu rappes tu jacasses à propos de flingues et couteaux

Just take a good look at the nigga and you’ll capture

Regarde juste bien le négro et tu capteras

The fact that the bastard is simply just an actor

Le fait que ce bâtard n’est tout simplement qu’un acteur

Who mastered the bang and the slang and the mental

Qui maîtrise la force et l’argot et le mental

Of niggas in Compton, Watts, and South Central

Des négros de Compton, Watts et South Central

Never ever once have you ran with the turf

T’as jamais couru une seule fois sur ce terrain-là

But yet in every verse claim you used to do the dirt

Et pourtant dans chacun de tes vers tu prétends que tu charbonnais

But tell me, who’s a witness to your fuckin’ work?

Mais dis-me, qui a été témoin de ton putain de boulot ?

So you never had no bid’ness, so save the drama, jerk!

T’as jamais touché ce blé, alors arrête tes conneries, blaireau !

Niggas straight kill me, knowin’ that they pranksters

Ce genre de négro ça me tue, sachant les connards que c’est

This is goin’ out to you studio gangstas

ça s’adresse à toi, gangsta de studio

See, I did dirt, put in work, and many niggas can vouch that

Tu vois j’ai fait le job, bien bossé, plein de négros peuvent en attester

So since I got stripes, I got the right to rap about that

Donc puisque j’ai mes galons, j’ai le droit de raper là-dessus

But niggas like you, I gotta hate ya

Mais les négros comme toi, je les hais, forcément

’Cause I’m just tired of suburbia niggas

Passke j’en ai ma claque des négros de banlieue

Talkin’ about they come from projects

Qui disent qu’ils sortent des HLM

Knowin’ you ain’t seen the parts of the streets, G

Sachant que t’as jamais vu nos rues, G

Think you started tryna bang around the time of the peace treaty

J’crois que t’as commencé à faire chier à l’époque du traité de paix

Wearin’ khakis and mob while you rhyme

A porter des futes beiges et passer la serpillère pendant que tu écris tes vers

Little fag tried to sag, but you’re floodin’ at the same time

Le petit pédé essayait de bander, mais tu balances tout

And your set don’t accept ya; scared to kick it with your homies

Et chez toi t’es pas reconnu ; tu flippes de jouer avec tes potes

’Cause you know they don’t respect ya

Passke tu sais qu’ils te respectent pas

So, nigga please, check nuts

Alors négro steupl, fais gaffe à tes couilles

Before you step to these muthaphuckkin’ real G’s

Avant d’aller faire chier les vrais fils de pute de G’s

 

Couplet 3 – B.G. Knocc Out

Well, it’s the Knocc Out, definition “Original baby gangsta”

Bien, c’est Knocc Out, définition “authentique bébé gangsta”

Approach me like you hard, motherfucker, I’ma bank ya

Viens jouer les durs avec moi, j’vais t’éclater

Shank ya, with my fuckin’ shank, if I have to

Te crever, avec n’importe quoi, si je le dois

Dr. Dre and Snoop Doggy Dogg are fuckin’ actors

Dr Dre et Snoop Doggy Dogg sont des putain d’acteurs

Pranksters, studio gangstas, busters

Connars, gangsta de studio, imposteurs

But this time you’re dealin’ with some real motherfuckers

Mais cette fois vous avez affaire à de vrais fils de pute de

G’s, nigga please, don’t try to step

G’s, négro steupl, viens pas faire chier

’Cause if you do, then a pealed cap is all that would be left

Passke que si t’essayes, un étui de cartouche c’est tout ce qui restera

See, young niggas like me will break you off somethin’

Tu vois, les jeunes négros comme moi vont t’apprendre un truc

Claimin’ my city — but Dre, you ain’t from Compton

Tu revendiques ma ville – mais Dre, t’es même pas de Compton

Niggas like y’all is what I call wannabes

Les négros comme toi sont ce que j’appelle des arrivistes

And ain’t shit compared to real muthaphuckkin’ G’s

Et c’est de la daube comparé aux vrais fils de pute de G’s

 

Refrain

Stop him in his tracks, show him that I am Ruthless

Yo, Dre! (What’s up?)

Boy, you should’ve known by now

 

Couplet 4 – Eazy-E

I never met a O.G. who never did shit wrong

J’ai jamais rencontré un O.G. (original gangster) qu’ait jamais fait de connerie

You tried to diss the Eazy-E, so now, nigga, it’s on

T’as essayé d’offenser Eazy-E, négro, alors maintenant ça marche sur

You and your Doggy Dogg think that y’all hoggin’ shit

Toi et ton Chienchien pensez que vous monopolisez le biz’

Both of you bitches can come and suck my Doggy dick

Vous pouvez venir toutes les deux sucer ma bite de chien, salopes

Beatin’ up a bitch don’t make you shit, but then again

Frapper une garce n’honote personne, mais une fois de plus

Some niggas think it makes a man

Certains négros pensent que ça fait un homme

Damn, it’s a trip how a nigga could switch so quick

La vache, c’est incroyable comme un négro peut basculer

From wearin’ lipstick to smokin’ on chronic at picnics

De porter du rouge à lèvre à fumer en chronique à des pique-nique

And now you think you’re bigger

Et maintenant tu te sens plus gros qu’avant

But to me you ain’t nothin’ but a bitch-ass nigga

Mais pour moi t’es rien qu’une tapette de nègre

That ain’t worth a food stamp

Qui vaut pas un bon alimentaire

And at Death Row, I hear you gettin’ treated like boot camp

Et à Death Row, j’ai entendu dire qu’on te traite comme en camp militaire

Gotta follow your sergeant’s directions

Tu dois suivre les ordres de ton sergent

Or get your ass pumped with the Smith & Wesson

Ou te faire pomper le cul avec un Smith & Wesson

Learn a lesson from the Eaze

Apprends une leçon de Eaze

Stay in your place and don’t step to real muthaphuckkin’ G’s

Reste à ta place et viens pas faire chier les vrais fils de pute de G’s

 

Refrain

Stop him in his tracks, show him that I am Ruthless

Yo, Dre! (What’s up?)

Boy, you should’ve known by now

Stop him in his tracks, show him that I am Ruthless

Yo, Dre! (What’s up?)

Boy, you should’ve known by now

Stop him in his tracks, show him that I am Ruthless

Yo, Dre! (What’s up?)

Boy, you should’ve known by now: Eazy Duz It

 

Eazy-E – Real Muthaphuckkin G’s – Explication des paroles

Intro

Compton, Compton, Compton

On est là d’office sur un conflit de territoire : à qui appartient Compton ? à Eazy-E, ou à Dr Dre ? Depuis STRAIGHT OUTTA COMPTON, et la séparation de N.W.A., Eazy-E, Ice Cube, et Dr Dre, tous trois lancés dans des carrières solo, se disputent la ville qui les a vu naître artistiquement.

Ahh, real muthaphuckkin G’s

Ah, les vrais fils de pute de G’s (gangsters)

Alors alors, on a déjà croisé toute une galerie de motherfuckers, et Eazy en général a tendance à vouloir innover, donc le revoilà avec une orthographe pire que l’ancienne, mais plus réelle quand on n’avait pas l’intention d’enseigner la philo à Stanford : muthaphuckkin. C’est comme motherfucker, avec trois fautes volontaires en plus, pour que vraiment tu comprennes bien que tes règles orthographiques, ta langue anglaise dont tu es si fier, et même ta mère, tout ça l’auteur les emmerde. Du temps de Shakespeare les choses n’étaient pas si claires.

Et donc il s’agit cette fois d’un G, c’est un nom de code secret qui signifie gangsta. Seuls les vrais G’s comprennent, et toi, t’es pas un G.

Tout cela est une forme d’auto-description, puisque voilà, apparemment les real muthaphuckkin G’s ont une langue à eux, que toi pas comprendre, qui t’exclut comme ta langue à toi les excluait eux. En fait, l’auteur te fait vivre son expérience de locuteur au langage dominé, pour que tu saches ce que c’est. Si toi yen a pas comprendre, toi être bourgeois.

Ahh, real muthaphuckkin G’s

Ahh, real muthaphuckkin G’s

Ahh, real muthaphuckkin G’s

 

Couplet 1 – Eazy-E

Hey yo, Doctor, here’s another proper track

Hé ouais, Docteur, encore une autre piste

Hey yo, Doctor : adresse directe, mais pas à notre pomme comme souvent, mais à quelqu’un d’autre, un tiers, quelqu’un qu’on connait, un vieil ami : le Doctor, aka Dr Dre, l’ex-comparse d’Eazy-E dans N.W.A.

Encore une piste : oui, Dre aurait pu penser que sans lui, Eazy ne sortirait plus rien, après leur dispute, mais si, Eazy s’est démerdé seul, et vlan, il balance sa nouvelle piste à la face de son ex-producteur. C’est salaud, c’est rebelle, c’est agressif et narquois, c’est du Eazy tout craché.

And it’s phat, watch the sniper, time to pay the piper

Et c’est de la bombe, fais gaffe au sniper, il temps de payer le flûtiste

Phat plutôt que fat, c’est comme une parodie, comme peindre du doré à la bombe sur une poubelle pour faire croire qu’elle est en or. C’est phantaisiste, pas phantastique mais pas phamilier, ça se moque de cette connerie d’orthographe, et des Autorités qui vont avec, que l’auteur conteste.

Watch the sniper : après l’explosion de N.W.A., Ice Cube et Dre ayant quitté le groupe, Eazy-E fait une carrière en solo, comme un sniper.

Pay the piper : ce flûtiste, c’est LE JOUEUR DE FLÛTE DE HAMMELN, un vieux conte allemand où un musicien, mal traité par les habitants d’un village, revient l’année d’après se venger en séduisant avec sa flûte tous les enfants, pour finir par les tuer. Cette référence identifie Eazy au Piper : si on ne le paye pas, il reviendra tuer la jeunesse. Ce Piper a été évoqué par la suite d’innombrables fois dans des paroles de rap…

And let that real shit provoke

Et laisse cette vraie merde faire sa provoc’

On ne sait pas à 100% ce qu’est cette vraie merde, ça peut être ce rap, ou ce chanteur, qui se moque donc de son image, ou ce Doctor qu’on peut laisser provoquer en s’en moquant également.

See, you’s a wannabe ‘loc, and you’ll get smoked, and I hope

Tu vois t’es qu’un chef de gang en toc, et tu t’f’ras fumer, et j’espère

Donc, il lui conteste le statut de leader – que Dre avait quand même un peu dans N.W.A. en tant que producteur et DJ et chanteur – et le menace même de mort, ou souhaite sa mort.

That your fans understand when you talk about sprayin’ me

Que tes fans comprennent quand tu parles de me mitrailler

The same records that you makin’ is payin’ me

Les disques que tu fais c’est ça qui me paie

Eazy, très chambreur, fait de la diffamation très volontairement, en s’attaquant à la réputation de Dre auprès de ses fans, et ironise sur le fait qu’il en touche pourtant toujours des droits d’auteurs, faisant comme si c’était une forme de vol (il abuse en réalité, et son argument est bidon).

Motherfuck Dre! Motherfuck Snoop! Motherfuck Death Row!

Dre fils de pute ! Snoop fils de pute ! Death Row fils de pute !

Voilà un vers très clair, insulte à Dre, à son nouveau complice de rap Snoop Dogg, et à leur label Death Row.

 

 

Il vous reste 5000 mots à lire de cette analyse.


Chanson Gangsta-rap
PDF, 135 pages
Avez-vous bien aimé cette page ?
[Total: 0 Moyennee: 0]