L’espace-temps de Pulp Fiction de Quentin Tarantino

Pulp Fiction
PDF, 97 pages

Comment ont fait les scénaristes Roger Avary et Quentin Tarantino pour construire une histoire aussi déstructurée, entraînante, drôle, contrastée, surprenante, originale, iconique… que Pulp Fiction ?
Si vous le savez, vous êtes probablement déjà scénariste.
Sinon, vous pouvez observer les maîtres au travail, regardez-les construire les personnages, arranger les intrigues, confronter les thèmes, faire évoluer les situations, jouer avec les mille trucs et astuces de l’art du scénario…

L’espace dans Pulp Fiction

L’espace culturel : d’après la musique, les types de personnages ou les décors, il apparaît évident que toutes les intrigues se situent aux États-Unis.

La cafétéria, les fast-foods, l’Europe présentée comme exotique, la citation de la Bible, les personnages noirs et blancs, la banalité des armes à feu, le Jack Rabbit Slim avec ses stars des années 50 et sa Cadillac, le motel, la boxe et les paris… tout évoque la culture américaine jusqu’à la caricature.

Sur le plan des lieux maintenant (cf. tableau page suivante), on constate que les intrigues se passent :

  • Soit dans des lieux publics et commerciaux
    • Cafétéria
    • Club de Marsellus
    • Restaurant Jack Rabbit Slim’s
    • Magasin du tenancier
    • Rue près de chez Butch
    • Rue devant la casse où les tueurs ont jeté Marvin
  • Soit dans des appartements privés
    • Chez les jeunes gens
    • Chez Butch
    • Chez Mia
    • Chez le dealer
    • Au motel avec Butch et Fabienne
    • Chez Jimmy
  • Soit encore dans des voitures ou motos – typiquement liées à la culture US
    • Voiture sur le trajet vers les 4-5 gars
    • Voiture avec Vincent qui conduit défoncé jusqu’à chez Mia
    • Fausse voiture Cadillac du Jack Rabbit Slim’s
    • Voiture pour emmener Mia après l’overdose
    • Taxi d’Esméralda qui ramène Butch du match au motel
    • Voiture où Marvin est tué, voiture nettoyée, voiture à la casse
    • Moto de Zed volée par Butch
    • Motos dans le film de guerre

Tous ces lieux produisent un effet similaire : une grande banalité, une sorte d’anonymat permanent, qui à la fois facilitent l’identification du spectateur aux personnages – c’est familier, quotidien, évident – et contrastent violemment avec la nature exceptionnelle des actions qui s’y déroulent – braquage, quadruple meurtre, deal, overdose, viol, dissimulation de preuves et élimination d’un cadavre.


Vous voulez en savoir plus ? Analysez Pulp Fiction – intrigues, personnages, effets… – avec les outils d’un scénariste professionnel

PDF, 97 pages
Avez-vous bien aimé cette page ?
[Total: 1 Moyennee: 5]