Le petit prince de Saint Exupéry, Chapitre XXV, résumé : le puits

Le petit prince
PDF, 76 pages

Voici un extrait de l’analyse narrative du Petit prince, best-seller mondial de la littérature enfantine et de la littérature tout court.

Le petit prince de Saint Exupéry, Chapitre XXV, résumé : le puits

Le chapitre s’ouvre sur le prince qui critique ces hommes toujours très pressés mais qui ne savent plus ce qu’ils cherchent.

Ce commentaire du prince, au discours direct mais détaché de la situation présente, semble flotter dans le temps. Cette étrangeté du discours, alors que la situation narrative vient d’atteindre un point d’émotion intense – puisque le narrateur-aviateur est enfin sauvé de la mort après 23 chapitres d’incertitude – sonne comme une confirmation de la portée allégorique de cette histoire.

Le puits que le narrateur découvre ne ressemble pas à un puits saharien normal, mais à un puits de village, et quand il actionne la poulie, la corde et le seau, ce puits semble chanter, ce qui réjouit le petit prince, qui demande à boire alors qu’il n’en a pas vraiment besoin.

Ce mystère confirme lui aussi le sens allégorique de l’épisode.

Le prince, puis l’aviateur, boivent de cette eau, tout en discutant sur son sens : c’est une eau de fête, un cadeau, une eau bonne pour le cœur. Le prince commente : « – Les yeux sont aveugles. Il faut chercher avec le cœur. »

On a l’impression que toute l’histoire atteint là un point culminant. Le récit n’allait pas vers la résolution d’une intrigue matérielle, mais vers la délivrance d’un intense message spirituel.

L’intrigue change de propos. Le prince réclame que le narrateur tienne sa promesse et dessine une muselière pour le mouton, pour protéger sa fleur… dont il est responsable ! Le petit prince montre ainsi qu’il a bien compris et intégré les messages de sagesse appris au cours de son amitié avec le renard.

Structure : la demande de muselière renoue avec l’intrigue du chapitre III « dessine-moi un mouton », et en même temps ce changement de propos forme le début d’une nouvelle intrigue, celle du départ du prince. Héros, le prince, but, rentrer chez lui s’occuper de sa fleur. Le narrateur joue un rôle actantiel indécis : il collabore, comme un Aide du Héros, mais on sent qu’il s’est tellement attaché au Héros qu’il préférerait le voir rester, ce qui s’oppose au but et ressemble donc à une position d’Antagoniste, qui ne restera qu’une tentation.

Vous voulez écrire une histoire pour enfants ?

Étudiez Le petit prince  et prenez modèle sur les techniques d’écriture de son auteur !

PDF, 76 pages
Acheter maintenant

Pour savoir comment se passe votre achat, lisez la FAQ téléchargements.
Avez-vous bien aimé cette page ?
[Total: 0 Moyennee: 0]