Le petit prince et le renard, Chapitre XXI, analyse

Le petit prince
PDF, 76 pages

Voici un extrait de l’analyse narrative du Petit prince, best-seller mondial de la littérature enfantine et de la littérature tout court.

Le petit prince et le renard, Chapitre XXI, analyse

Un renard, caché, dit bonjour au petit prince. Le renard se dévoile, le prince lui propose de jouer mais le renard refuse car il n’est pas apprivoisé.

Structure : exposition et déclencheur d’une nouvelle intrigue. Le petit prince est une nouvelle fois Héros, son but est de jouer et, comme cela a déjà été précisé et va se confirmer, de se faire un ami. Comme il refuse, le renard joue d’abord le rôle d’Antagoniste.

Le petit prince demande ce que signifie « apprivoiser », le renard sans répondre demande ce que cherche le prince, qui répond qu’il cherche les hommes et repose sa question.

Répétition de motif : le prince obstinément curieux n’abandonne jamais ses questions.

Le renard évoque les hommes, chasseurs et éleveurs de poules, et demande si le prince cherche des poules. Le prince affirme qu’il cherche des amis, et repose sa question.

Redéfinition du but du Héros.
Double répétition de motif : curiosité obstinée du prince, et recherche d’amis.

Le renard explique ce que signifie apprivoiser : c’est créer des liens, et devenir unique l’un pour l’autre, parmi cent mille autres. Le petit prince croit comprendre, par analogie, qu’il a donc apprivoisé sa rose. Il évoque sa planète, dont le renard se demande si on y trouve des chasseurs, et des poules. Comme le petit prince répond qu’il n’y a ni l’un ni l’autre, cela ne fait pas les affaires du renard.

Structure : pour la première fois depuis la rencontre avec l’aviateur, le petit prince peut enfin sympathiser avec quelqu’un. On comprend donc qu’il est sur le point de réaliser son but, se faire un ami.

C’est le renard qui se lance : pour échapper à une vie monotone de chasseur de poules chassé par les hommes, il propose au petit prince de l’apprivoiser, ainsi le blé, qui ne signifie rien pour lui, lui rappellera la couleur dorée des cheveux du petit prince. Le prince accepte avec un peu de réticence, prétextant avoir des amis à rencontrer et des choses à connaître. Le renard insiste et, répondant à la curiosité du petit prince, propose une méthode simple : se rapprocher jour après jour…

Structure : on aurait pu croire le but atteint, puisque le renard et le prince entretiennent déjà un dialogue très amical, mais il n’en est rien car le renard fait preuve d’une exigence méthodologique et morale… Le but s’éloigne donc, pour mieux se rapprocher par la suite.

Le lendemain, le prince revient voir le renard, qui propose que le prince vienne chaque jour à la même heure, pour pouvoir avoir la joie de l’attendre… et que ce soit comme un rite. Le prince demande ce qu’est un rite, le renard le lui explique à sa manière : c’est ce qui fait qu’un jour est différent des autres jours. Puis le narrateur affirme que le renard a été apprivoisé par le prince.

Structure : le but est donc atteint et on peut croire l’intrigue terminée. Fausse piste !

Or, le prince doit déjà s’en aller. Le renard en est triste, mais content quand même car la couleur du blé signifie maintenant quelque chose pour lui. Il recommande au prince de retourner voir les roses.

Structure : l’intrigue redémarre, sur des données modifiées : le prince reste Héros, mais le renard, sans doute en remerciement, se fait Mentor, il envoie le prince en mission et lui donne un nouveau but.

Le petit prince s’adresse aux roses pour leur dire qu’elles ne sont pas apprivoisées comme sa rose, elles sont toutes pareilles, sans valeur spéciale.

Structure : ce retour à l’intrigue du chapitre XX modifie légèrement le schéma des intrigues : la présente et la XX convergent maintenant.

Le petit prince revient dire adieu au renard, qui lui offre ce message à retenir : « Voici mon secret. Il est très simple : on ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux. »

Structure : l’intrigue du renard peut maintenant se clore sur ce bénéfice conquis par le Héros, qui a appris, gagné en sagesse.

Genre : ce message à retenir constitue un nouvel exemple des intentions d’éducation morale du livre.

Le renard fait répéter au petit prince quelques autres phrases belles et sages à propos du fait qu’il est responsable de sa rose.

Ceci confirme le rôle de Mentor du renard. Un Mentor transmet un but ou des moyens de parvenir au but. C’est le cas, puisque le petit prince cherchait à connaître – il a gagné en sagesse – et à se faire des amis – il s’en est fait un, et a gagné le moyen de s’en faire d’autres.

Vous voulez écrire une histoire pour enfants ?

Étudiez Le petit prince  et prenez modèle sur les techniques d’écriture de son auteur !

PDF, 76 pages
Acheter maintenant

Pour savoir comment se passe votre achat, lisez la FAQ téléchargements.
Avez-vous bien aimé cette page ?
[Total: 10 Moyennee: 3.8]