Analyse du Parrain de Coppola : Sollozzo déclare la guerre à Vito Corleone

Analyse-Le-Parrain
PDF, 105 pages

Les trois épisodes du Parrain se classent dans le Top 10 mondial des films les plus appréciés. Cette place, le film la doit en grande partie à la qualité exceptionnelle de son scénario.
C’est pourquoi nous avons analysé en détail les intrigues, personnages, effets dramatiques et autres paramètres narratifs de ce chef d’oeuvre technique.
Voici, pour vous scénaristes et auteurs, un extrait de nos analyses.

Analyse du film Le Parrain de Francis Ford Coppola

Séquence 3. Sollozzo/Tattaglia passent à l’attaque. Minutes 33 à 56

En continuité spatio-temporelle d’avec la séquence précédente, mais en rupture dramatique (on reste dans le même lieu, mais on change de sujet et d’intrigue !) :

Tom Hagen présente le profil de Sollozzo dit « Le Turc », un seigneur de la drogue qui a des champs de pavot en Turquie, fabrique de l’héroïne en Sicile, et l’importe à New York. Allié de la famille Tattaglia, une des « Cinq Familles » mafieuses de New York, il est demandeur de protection vis-à-vis de la police, et d’argent.

Cette amorce / exposition de Hagen à Vito à propos de Sollozzo, est évidemment faite pour nous informer au passage. Il nous donne les éléments du schéma des personnages qui va se constituer : Sollozzo, Antagoniste, et Tattaglia, Mentor de l’Antagoniste.

En montage parallèle, on voit Sollozzo arriver, et Sonny l’accueillir.

Le montage parallèle génère du suspense : juste après, on comprend que les vues de Sollozzo ont directement précédé la scène qui va suivre. Un montage strictement chronologique aurait produit un effet moins dynamique.

Vito demande à Sonny, puis à Tom Hagen, ce qu’ils en pensent.

Vito est ici en position de Héros qui demande conseil à ses Mentors, une attitude qu’on ne lui voit pas fréquemment.

Sonny se prononce pour le trafic. Tom Hagen va dans le même sens, et argumente : l’argent de la drogue « c’est l’avenir », il permet d’acheter de l’influence, et si eux ne le prennent pas, quelqu’un d’autre le prendra à leur place. Sonny demande à son père : « Alors, tu vas faire quoi ? » Vito réserve sa réponse.

Ici encore, on confirme que Sonny, l’aîné, l’héritier, n’arrive qu’en troisième place dans la hiérarchie et n’a qu’un rôle consultatif. C’est Vito qui décide, et Hagen qui argumente. L’absence de réponse de Vito, fait monter le suspense.

Cut, et on cadre Sollozzo qui propose un deal : il demande un prêt d’un million de dollars, influence politique, protection contre la police, et en échange, il offre 30% sur les bénéfices.

Sollozzo, d’abord Héros de sa propre intrigue, demandant aux Corleone de devenir son Aide, affiche clairement son but.

Vito fait sa réponse en deux temps. D’abord, il témoigne du respect à Sollozzo. Manifestement, il ne veut pas d’ennuis. La caméra nous révèle la présence de plusieurs autres personnes dans la pièce, notamment celle de Fredo, de Clemenza, et de Tessio. On les reconnaît, puisqu’on les a croisés de loin dans la séquence du mariage. Le mouvement de caméra constitue une révélation progressive.
Vito explique qu’il refuse la proposition, car il juge la drogue « sale » et « dangereuse ». Sollozzo essaie de négocier, en vain. Sonny tente d’intervenir mais Vito le reprend avec autorité.

Conflit entre le Héros Vito et son MentorAide Sonny.

Vito conclut : son refus est définitif, il souhaite bonne chance à Sollozzo, et le congédie.

C’est le déclencheur : de ce moment, les Corleone et Sollozzo sont en conflit. Deuxième conséquence : le Héros se montre aussi en désaccord d’avec les deux Mentors qu’il vient de consulter sans les écouter !

Fin de l’Acte I de l’intrigue Clan Corleone Vs Sollozzo/Tattaglia.

Passionnant n’est-ce pas ?

Découvrez les multiples ruses techniques, secrets narratifs et effets dramatiques du scénario du film Le Parrain dans notre PDF d’analyse.

PDF, 105 pages
Avez-vous bien aimé cette page ?
[Total: 0 Moyennee: 0]