Analyse du clip Am I wrong Étienne de Crécy

Analyse du clip Am I wrong Étienne de Crécy

Analyse de clips (ou comment écrire un scénario de clip)
PDF, 131 pages

Story&Drama analyse le scénario très imaginatif du clip d’Am I Wrong ? d’Etienne de Crécy : une banale histoire de consommation qui tourne à la satire.

Clip

Analyse du clip Am I wrong ?

00:00 Travelling depuis une voie ferrée, dans une ville, dans un style de dessin très spécial : tout ce qui est droit dans la réalité, comme les tours ou les murs, est devenu courbe.

Média et genre : à l’évidence, depuis la toute première image on a là un film d’animation en images de synthèse qui va donner du réel une vision quelque peu subjective, transformée, transfigurée.
Monde : ville, voie ferrée, tours, suffisent à ce qu’on reconnaisse notre monde actuel.

00:08 Alors que la bande-son diffuse quelques bruits d’ambiance, la caméra arrive devant un haut-parleur qui crache la mélodie fondamentale du morceau, jouée au synthé. Puis la caméra descend et suit un chien qui se met à danser sur la tête comme un smurfer.

Structure : tout ce début forme évidemment l’exposition générale des intrigues à suivre.
Médias : on a ici une interaction très intéressante, avec ce canal visuel dont émane la bande-son, ce que souligne la danse du chien dans le canal visuel ; pour les puristes, on appelle ça une musique intra-diégétique, la diégèse étant un terme savant (utilisé par le génial spécialiste de la narration Gérard Genette, à lire absolument !) qui veut simplement dire récit : en clair, la musique de la bande-son nous est donnée comme provenant du récit lui-même. Dans tous les autres clips étudiés ici, la musique se superposait simplement au canal visuel, avec parfois quelques effets de synchronisation entre ces canaux et l’histoire.

00:24 Un crescendo d’intensité donne son vrai début au morceau au moment où le chien saute sur ses pattes et se met à marcher.

Médias : on retrouve notre classique effet de synchronisation entre médias

Un monsieur, chauve, tout rond, assez laid, en pull rouge porteur d’un logo qui ressemble à celui de chez MacDonald’s, semblant représenter un citoyen lambda, monsieur tout-le-monde donc, marche aussi, à proximité, sous la voie ferrée.

Personnage : on expose celui qui sera le Héros de la première intrigue, ce gros monsieur rond au pull rouge.
Point de vue : remarquez comment le récit est passé subtilement d’un plan général montrant d’abord la ville en vue objective à un plan focalisant sur le chien, qui nous mène au monsieur au pull rouge, qui va devenir et rester le personnage dont le point de vue centre et positionne le regard que porte le spectateur sur le monde traversé.

00:32 Ils passent devant des commerces, Cinex, puis Mix qui a un gros logo aguicheur surmonté d’un hamburger géant.

Avant de réaliser un clip il faut l’écrire.

Ecrire cela s’apprend.

Apprenez à écrire un clip en lisant nos analyses de 14 vidéoclips qui ont marqué l’histoire de la musique.

PDF, 131 pages
Avez-vous bien aimé cette page ?
[Total: 0 Moyennee: 0]