Analyse du clip All is full of love de Björk réalisé par Chris Cunningham

Analyse du clip All is full of love de Björk réalisé par Chris Cunningham

Analyse de clips (ou comment écrire un scénario de clip)
PDF, 131 pages

Story&Drama analyse le vidéoclip de la chanson All is full of love de Björk, centré sur une histoire d’amour harmonieuse et érotique entre deux androïds, alter ego mécaniques de la chanteuse.

Clip

Analyse de All is full of love de Björk

00:00 Ecran noir. Plan panoramique de haut en bas sur une surface étrange, obscure, une sorte d’objet métallique, comme des tuyaux d’orgue, ou un métal cristallisé.

Monde : cette première vision indescriptible nous fait entrer dans le monde machinique et hi-tech qui caractérise ce clip.

00:18 Le zoom aboutit à une pièce aux allures de laboratoire de haute technologie, plongée dans une lumière blanche très clinique. Un automate aux formes humaines est allongé au centre de l’image sur une sorte de lit technologique, avec deux machines de part et d’autre. La caméra zoome sur la forme humaine tandis que les deux bras articulés pivotent pour s’approcher d’elle. Le lit émet de la lumière blanche, diverses sources lumineuses s’allument et s’éteignent.

Caractérisation : on fait connaissance avec le personnage qui va devenir l’Héroïne de l’intrigue 2.

Structure : la mise en mouvement des bras articulés forme le déclencheur d’une intrigue 1 qui raconte la construction de la femme-robot, sa mise au point.

00:26 Zoom sur la forme humaine, qui se révèle être une copie robotique de Björk. Elle ouvre les yeux, le bras articulé s’approche de sa tête et de son épaule. Les bras articulés, dotés de plusieurs sortes de mains, s’activent à divers endroits de la femme-robot.

Structure : on passe directement à l’Acte II de cette intrigue 1, qui n’a pas d’Antagoniste et ne rencontre aucun obstacle.

00:30 Björk commence à chanter, toujours allongée et sujette aux opérations des robots. On voit des mouvements de piston, de vissage, des rotations d’éléments mécaniques, dans le corps de Björk-robot (on l’appellera simplement Björk à partir de maintenant) comme dans celui des robots.

00:52 Le bras articulé s’approche de l’oreille de Björk qui chante « You’ll be given love » (On te donnera de l’amour) et enfonce une sorte de tournevis dans la pièce métallique qui lui sert d’oreille.

Structure : le développement de l’intrigue 1 continue, linéaire et sans conflit.

Ton, registre : on constate une étrange harmonie, avec un brin d’humour, entre le côté hi-tech de la scène, et la sensualité qui s’en dégage, renforcée par le lyrisme des paroles.

01:00 Le bras articulé semble lubrifier certaines pièces à l’aide d’un liquide, et en souder d’autres. Gouttes de liquide et étincelles alternent, l’eau et le feu. Très sereine, Björk se laisse faire, tout en continuant à chanter majestueusement. Les robots déplacent leurs éléments mobiles avec lenteur, grâce et précision.

Thèmes : le côté érotique et sensuel de la scène s’accentue, avec une forte connotation mystique et cosmique : l’eau et le feu, le robotique et l’humain, le charnel et le spirituel, l’alliance harmonieuse des contraires.

01:32 Une coque blanche est placée sur l’avant-bras de Björk. Björk semble attentive, concentrée. Une flaque se résorbe, comme la chute inversée d’une goutte. Björk chante « All is full of love around you » (Tout est plein d’amour autour de toi) en ayant l’air de regarder quelque chose ou quelqu’un. Un changement de plan révèle, en contre-champs, une autre Björk robotique exactement semblable, qui chante « All is full of love » en boucle.

Structure : cette scène de rencontre entre la femme-robot et sa semblable forme le déclencheur d’une intrigue 2, entrelacée avec la première.

02:00 La deuxième Björk, debout, tend la main à la première, assise. Mouvements inversés de liquides qui se répandent sur le corps d’un des robots.

Structure : l’intrigue 2, amoureuse, se développe déjà : Acte II.

Thèmes : le côté sexuel de ces onctueux liquides saute aux yeux. Mais même osée, l’évocation reste si jolie, si pure, si exempte de toute vulgarité, qu’on ne peut que l’apprécier sans la juger négativement ni la rejeter.

02:11 Les deux Björk sont agenouillées, enlacées l’une devant l’autre et s’embrassent sur la bouche au milieu du « lit » sur lequel s’était réveillée la première. De part et d’autre du couple, les 2 bras articulés s’activent toujours. Symétriquement, une des « mains » de chaque robot se place au milieu du dos des deux femmes-robot, et l’autre « main » au niveau des fesses et du sexe.

Structure : les bras articulés, Héros (ou simplement personnages principaux sans Antagonistes) de l’intrigue 1 de réparation/perfectionnement des femmes-robot, prennent un rôle actantiel d’Aides des deux Héroïnes dans l’intrigue 2, tout en continuant de tenir leur rôle habituel dans la première intrigue.

Thème : cette scène de sexe lesbien pourrait avoir quelque chose de choquant et de scandaleux, au moins pour un public conservateur ou homophobe, mais l’atmosphère de beauté, de spiritualité, de grâce, d’élégance, s’impose avec tant d’intensité qu’il serait difficile de ressentir autre chose qu’une empathie positive et une certaine fascination. Même ce conflit potentiel entre la chose montrée et le spectateur, se dissout dans l’harmonie généralisée.

Le début de cette analyse de clip vous intéresse ? Vous voulez lire la suite ?

Apprenez à écrire un clip en lisant nos analyses de 14 vidéoclips qui ont marqué l’histoire de la musique.

PDF, 131 pages
Acheter maintenant (10€)
Acheter maintenant (10 francs suisses)
Acheter maintenant (15$ canadiens)

Un problème ? Lisez la FAQ téléchargements.
Avez-vous bien aimé cette page ?
[Total: 0 Moyennee: 0]