Rôle thématique et rôle actantiel

L’importance des personnages

Les personnages sont l’âme d’une histoire

Ce sont les personnages qui donnent sens aux actions, éprouvent des motivations et des désirs, ont des intentions, poursuivent des buts, s’engagent dans des conflits de valeurs, d’opinion, de stratégie, ce sont encore eux qui séduisent ou effrayent, qui font réagir le public.

Ils peuvent être l’image de notre réalité, ou aussi bien l’incarnation de fictions impossibles ou d’imaginaires baroques.

Bref, les personnages sont un élément crucial des histoires, et les personnages qui dans la culture d’aujourd’hui marquent la mémoire de centaines de millions de personnes, sont plus complexes, plus élaborés, plus techniques, que les personnages conçus et animés par un narrateur lambda moyennement talentueux.

Rôle thématique et rôle actantiel

Techniquement, un personnage, c’est toujours deux facettes :

Le rôle thématique : job, famille, âge, personnalité, contexte…

Le rôle actantiel, c’est un peu la carte d’identité d’un personnage, la place qu’il/elle occupe dans un monde donné.

Ainsi, on peut décider d’écrire une histoire à 4 personnages :

  • Japon médiéval, 2 chevaliers errants et leurs 2 servants
  • Angleterre 1965, 2 lycéens et 2 lycéennes
  • Station spatiale orbitale, dans le futur : le professeur X, son assistante Z, un premier cosmonaute disparu, et le Héros
  • Tournoi de jeux vidéos, 4 équipes

Avec les rôles thématiques, on peut reconstruire un monde.

Le rôle actantiel : Héros, Aide, Antagoniste, Mentor…

Le rôle actantiel au contraire du rôle thématique, n’est pas lié à l’identité du personnage mais à sa fonction dans une intrigue. Les personnages peuvent être Héros, Aide, Antagoniste, Mentor, ou Sceptique.

Les rôles actantiels sont :

  • Temporaires ou permanents. On peut être Héros d’une intrigue qui ne dure qu’un instant, ou Aide pendant un bref moment d’une longue intrigue.
  • Cumulables. Un personnage peut prendre 0, 1, 2, 3… rôles.
  • Partageables. Plusieurs personnages peuvent incarner un rôle. Par exemple Astérix et Obélix sont souvent le Héros.

Ces deux types de rôles peuvent s’harmoniser ou contraster. Ainsi, un père est souvent Héros. C’est pourquoi les films où un bébé est Héros sont drôles : ils renversent l’ordre normal du monde.

Avec les rôles actantiels, on peut mettre un monde en mouvement, lui faire subir une série de transformations.

Les rôles thématiques

Les rôles thématiques imitent et reproduisent les structures de la réalité : la psychologie, la sociologie…

Ils servent donc à recréer – parfois d’une manière absurde, loufoque, bizarre, contestataire, folle – une illusion de réalité, en reproduisant dans le cadre du récit des éléments venus du réel.

Les rôles thématiques des personnages dépendent étroitement du genre et du style choisis pour l’histoire.

Ainsi dans un western, on s’attend à trouver :

  • Des cow-boys, des tireurs émérites, des cavaliers hors pair
  • De vieux villageois édentés
  • Des indiens attaquants ou attaqués
  • De paisibles citoyens qui fuient au moment des fusillades et des duels
  • Des joueurs de poker dans les saloon, et des prostituées, etc.

Mais on n’y trouvera pas d’astronautes, de saints chrétiens, de dragons, de geishas. Tous ces personnages-là n’appartiennent pas au monde du western.

Dans toute œuvre les personnages décrivent un monde :

  • Les personnages du Parrain représentent la mafia et la société italo-américaine entre les années 1950 et 80 principalement à New York, à Las Vegas et en Sicile.
  • Les personnages d’Astérix et Obélix représentent, quel que soit l’épisode, le monde gallo-romain aux alentours de l’époque de César.
  • Les personnages de Star Wars représentent les étranges populations de diverses planètes dans un lointain futur.

Les genres comportent des galeries de rôles thématiques prédéfinis.

C’est d’ailleurs pourquoi on utilise les genres : ils permettent de synchroniser ce que racontent les auteurs et ce que connait le public.

Ainsi tout le monde sait ce que c’est qu’un monde magique médiéval : cela inclut des sorcières avec des potions, des balais, des pommes empoisonnées ; des princesses et des princes, normaux, intelligents, beaux ; des monstres, crapauds, dragons, reine cruelle. Tous ces rôles thématiques sont prêts à tenir les rôles actantiels que vous voudrez bien leur faire jouer.

Rôles et valeurs

Les rôles thématiques ne représentent pas seulement des sociétés, mais aussi et surtout leurs valeurs et conflits de valeurs :

Ainsi, dans une histoire de type flic/thriller, les personnages seront définis autour de quelques valeurs centrales :

  • La violence (cruelle Vs juste/légitime)
  • La justice (justice personnelle Vs justice légale), etc.

Dans une histoire d’amour, les principaux personnages pourront être quantifiés en fonction de la quantité d’amour qu’ils donnent ou demandent aux autres :

  • Pas du tout (indifférent)
  • Un peu (un peu attiré, un peu aimant, un peu satisfait)
  • Assez (bien, sans plus)
  • Beaucoup (beaucoup de tendresse, d’empathie, de désir)
  • Passionnément
  • Trop (trop d’insistance, trop de pas assez, trop de proximité, trop d’obsession)

En attribuant ces quelques valeurs (au sens numérique et qualitatif) à quelques personnages plongés dans quelques situations, on pourrait déjà écrire toute une série de scènes aux résonances dramatiques très diverses.

Avez-vous bien aimé cette page ?
[Total: 0 Moyennee: 0]