Analyse du clip Look Sébastien Tellier

Analyse du clip Look Sébastien Tellier

Analyse de clips (ou comment écrire un scénario de clip)
PDF, 131 pages

Story&Drama analyse le superbe clip – réalisé par Mrzyk & Moriceau – de la chanson Look issu de l’album Sexuality de Sébastien Tellier. Un clip sans véritable histoire, mais hautement évocateur et dramatique d’une autre manière : thématiquement.

Clip de Look de Sébastien Tellier

Analyse de la vidéo plan par plan

00:05 Ecran de titre noir sur blanc : « Sébastien Tellier ‘Look’ », « A video by Mrzyk & Moriceau »

Genre : c’est assez rare pour le signaler, dès le début ce clip s’affirme comme une œuvre d’auteur, et on ne va pas le contredire.

00:06 La forme d’un short noir sur blanc se met à osciller de droite à gauche au rythme de la marche, en synchro avec la musique. Le corps n’apparaît pas.

Monde et personnage : ceci également est rare, c’est ce fragment de personnage qui nous est donné comme le monde du récit. Un personnagemonde, en quelque sorte.

Thème et esthétique : à l’évidence, le clip s’annonce porté sur le sexe, ce qui n’a rien de rare au contraire, mais il le fait d’une manière aussi provocante qu’élégante et stylisée, éthérée, éliminant toute vulgarité. Belle métonymie où la partie (le short) remplace une autre partie (le cul, les fesses) qui elle-même symbolise quelque chose de plus général : la sexualité, l’érotisme.

Médias : ici l’effet de synchronisation ne va pas s’utiliser de manière ponctuelle comme dans beaucoup d’autres clips, mais d’une manière permanente, donc lancinante, fascinante.

00:14 Des formes s’esquissent, deviennent des mains et des bras, puis des cheveux longs jusqu’aux fesses, puis des cuisses.

Personnages : révélation progressive du corps de l’Héroïne, qui reste un personnagemonde.

Structure : ce moment peut passer pour le déclencheur, à moins que ce ne soit le moment suivant. De toute façon, ce récit sera relativement linéaire et très peu dramatique, peu conflictuel. Il s’agit plus d’une série d’événements enchaînés que d’une mécanique dramatique à proprement parler. Ce qui ne diminue en rien la qualité du récit.

00:28 Sur la mélodie qui commence, le short commence à disparaître, devient une sorte de filet à grosses mailles.

Médias : nouvel effet de synchronisation des canaux audio et visuel.

00:47 La femme retire ce reste de short et se retrouve les fesses à nu. Sébastien Tellier commence à chanter le refrain.

Structure : sorte de « coup de théâtre » séducteur qui sert à dramatiser l’action sans avoir recours à une structure de conflit ou d’antagonisme.

On pourrait tracer une courbe des valeurs que prennent les connotations thématiques, positives ou négatives, des divers événements du récit, et montrer que cette courbe change de sens plusieurs fois, ce qui dynamise la narration.

00:59 Une forme d’étoile apparait puis grossit, centrée sur le sexe de la femme qui marche toujours. Cette étoile tournoie puis se résorbe.

Structure : nouveau « coup de théâtre », aussi osé que séduisant.

Répétition de motifs : en fait, toute une série de motifs vont alterner, se remplacer les uns les autres. Tous, légers, élégants, sobres, positifs, contribuent à poétiser le corps de la femme, contrastant avec la crudité du thème du sexe et euphémisant son énergie potentiellement trop forte (censure habituelle des images sexuelles ou pornographiques).

01:05 De petites formes, dont des diamants, commencent à s’échapper par dizaines de l’entrejambe de la femme, une, deux puis trois fois.

Répétition de motifs, très positifs mais avec une curieuse ambiguïté, car le spectateur peut se demander quel est l’objet originel que viennent pudiquement remplacer ces étoiles, ces diamants ? Des poils, des gazs, des excréments, de l’urine, du sperme, de la cyprine, bref, tout ce qui passe ordinairement pour sale, immontrable, et tabou ?

01:18 Des formes en rangs serrés apparaissent sur les côtés, un peu comme une végétation abstraite, un champ de blé schématique. La femme nue évolue au milieu, ces formes semblent la caresser, l’effleurer.

Personnages : pour la première fois, ces végétaux caressants, positifs, peuvent passer pour une sorte d’Allié de l’Héroïne, l’aidant à se sentir bien, à jouir de son corps merveilleux.

01:39 Les formes disparaissent et des lanières, comme des bas, puis une combinaison moulante noire apparait sur le corps de la femme. Cette combinaison couvre toutes les zones visibles, sauf les fesses ainsi mises en évidence. Après quelques secondes, la combinaison se referme et recouvre aussi les fesses.

Thèmes : cette combinaison qui rappelle quelque peu l’univers sado-masochiste négatif contraste avec les éléments précédents qui relevaient d’un univers merveilleux et enfantin, donc positif.

02:00 Peu à peu, la combinaison se transforme pour révéler le squelette de la femme en blanc sur noir.

La suite de cette analyse du clip “Look” de Sébastien Tellier par Mrzyk & Moriceau vous intéresse ?

Apprenez à écrire un clip en lisant nos analyses de 14 vidéoclips qui ont marqué l’histoire de la musique.

PDF, 131 pages
Acheter maintenant (10€)
Acheter maintenant (10 francs suisses)
Acheter maintenant (15$ canadiens)

Un problème ? Lisez la FAQ téléchargements.
Avez-vous bien aimé cette page ?
[Total: 0 Moyennee: 0]