Scénario – Méthode de travail / Cours de scénario gratuit – Recherche et documentation – Etape 2 sur 5

Scénario – Méthode de travail – Etape 2

Scénario - Méthode de travail
PDF, 42 pages
Téléchargement gratuit

Sommaire

Etape 2/ Recherche et documentation

De la recherche et de la documentation au synopsis

Dans l’étape précédente d’initialisation du projet, nous avons rassemblé de nombreux matériaux, idées, contraintes, pistes, de sorte que notre projet a déjà trouvé des contours et des contenus.

Il est temps de les explorer, de les affiner et de les approfondir.

Il s’agit maintenant de trouver de l’information que l’on va transformer et adapter pièce par pièce à nos envies et à nos contraintes. Nous puisons cette information dans des :

  • Livres
  • Articles
  • Dictionnaire et encyclopédies
  • Documentaires
  • Programmes TV, radio…
  • Sites web
  • Cartes
  • Interviews
  • Discussions
  • Expériences personnelles
  • Forums
  • Images

Un film sur l’autisme ? Pourquoi pas faire un stage bénévole dans un institut spécialisé, pour mieux connaître cette forme de relation au monde ?

Un cartoon sur l’homosexualité ? Si vous êtes hétéro, pourquoi pas aller discuter avec des gays et lesbiennes, lire des magazines spécialisés, regarder des films-symboles de leur cause, bref, faire connaissance ?

Un film sur le tennis ? Pourquoi pas y jouer, lire Tennis magazine, lire la bio de Gustavo Kuerten ou de Boris Becker ou de Pete Sampras, consulter des manuels d’entraînement ?

Un roman sur la guerre ? Pourquoi pas lire de la stratégie, des témoignages de soldats, des Mémoires de généraux, une Histoire universelle de la guerre ?

Ainsi, pour chacun de nos éléments importants, il est bon de faire des recherches pour étendre son savoir et stimuler son imagination, en remplissant notre Journal de schémas d’intrigues, de personnages fascinants, de thèmes et de valeurs spécifiques au sujet, d’anecdotes, d’histoires vraies ou inventées, de mots-clés, d’impressions, de sensations, de concepts, d’idées, de symboles, de théories, d’auteurs, de grandes figures – et ensuite, organiser, classer, trier, métamorphoser tout cela, en faisant des listes, des schémas, des diagrammes, des synthèses.

Le temps passé dans cette phase de recherche économisera énormément de temps qu’on aurait sinon passé à chercher des éléments intéressants dans nos imaginations basiquement plus pauvres que la « médiathèque universelle ». On évite aussi, en collectant des matériaux de grande qualité, de décevoir notre public en ne lui fournissant que des éléments triviaux et ordinaires qu’il aurait pu trouver sans nous.

Pour finir sur ce sujet : c’est bon signe quand le fichier ou le dossier documentation d’une œuvre est bien plus grand que l’œuvre elle-même. Pour 100 pages finales il est bon d’écrire au moins 1000 pages de notes. Dans l’œuvre, on n’utilisera que ce qui est génial, énorme, fascinant, exceptionnel. On éliminera sans pitié tout ce qui est commun, moyen, un peu chiant sur les bords, pas vraiment super pertinent.

Le public nous remerciera d’avoir fait l’effort de produire une œuvre si dense, si respectueuse de son intelligence. Le critique ne pourra pas dire qu’il n’y a pas là une œuvre recommandable. Le producteur ne pourra pas dire qu’il n’en a pas pour son argent.

Notre œuvre, au prix de notre effort, sera couronnée de succès et nous rapportera de quoi faire d’autres œuvres encore meilleures. Après quoi nous mourrons, comme tout le monde, mais nous, nous mourrons en artistes heureux 😉

Projet 1 – Roman d’Heroic fantasy

Explorons divers champs de connaissance pour nourrir notre inspiration :

  • Des panoramas de différentes civilisations nous emmènent en Europe médiévale, dans la Chine Ming, dans l’Empire du Mali.
  • Des livres d’histoire et d’anthropologie nous fournissent des noms, structures sociales, archétypes, personnages et histoires typiques, coutumes, religions, artistes, penseurs, rôles…
  • Des livres d’anthropologie nous inspirent le concept de trickster – un personnage rusé fréquent dans les mythologies. On en fera un Allié de notre Héros diplomate.

On rassemble et transforme ces données pour en faire la matière première de nos développements.

Par exemple, on commence à poser dans chaque monde des structures de pouvoir et d’influence.

On donne un passé et un avenir à chaque monde.

 

Projet 2 – Album électro-clash

On fait un état des lieux de la condition actuelle des jeunes femmes comme nous : le débat sur les genres, le féminisme, l’égalité des droits et des salaires, le contexte général de la crise, l’état de la culture autour de nous. On lit des livres et des articles, voit des films, des web-docus, des séries, en collectant des anecdotes, des histoires vraies, des tendances, des attitudes et des idées à encourager ou à satiriser, etc.

En parallèle, on continue d’explorer les cultures électro/techno, en quête de modèles ou d’anti-modèles. Un groupe comme Sexy Sushi pourrait servir de modèle, et Justice ou Daft Punk, de contre-modèles (au sens où ce sont des musiciens mâles que le succès a transformés en machines à fric : ils sont donc aux antipodes de notre adolescente libertaire et idéaliste. Pourquoi pas une petite chanson pour les clasher gentiment ? 😉 )

 

Projet 3 – BD Rap en photos

On lit des biographies de rappeurs, des magazines, on écoute des albums qui ont marqué l’histoire du rap.

On rassemble certains éléments pour donner au Héros une ligne de vie assez standard : famille brisée, expérience précoce de la violence, trafic de drogue dès 13 ans, meurtre à 18, prison les 8 années suivantes (il perd ses yeux dans un combat), puis la sortie, la galère, et un début de carrière dans le rap.

On lit aussi beaucoup sur le thème des aveugles : biographies d’aveugles, livres de psychologie…

On fait une expérience : vivre une semaine les yeux bandés, pour comprendre le personnage de l’intérieur.

La documentation consultée fournit une multitude d’embryons d’intrigues et de personnages.

 

Projet 4 – Web-Série Le Squatt

On examine des dizaines de séries TV et de web-séries, surtout celles basées sur un groupe de personnages centraux.

On commence par esquisser une galerie de personnages, ceux qui vivent dans la colocation alternative : environ 20 personnes, toutes très différentes. Ces 20 profils sont basés sur des questions de société actuelles, pour provoquer une réaction. On a donc : deux lesbiennes, un dealer, un jeune artiste qui réussit, un activiste politique…

On se renseigne également de manière approfondie sur Berlin, son histoire, ses migrants actuels, ses populations, ses communautés, ses lieux, ses ambiances, ses problèmes…

Pack Scénario

4 PDF pour apprendre à écrire des histoires
Introduction
Méthode de travail
+ 1 – Débutant
+ 2 – Avancé
FAQ téléchargements
Avez-vous bien aimé cette page ?
[Total: 0 Moyennee: 0]